LinkaBand : Une Plateforme de Booking pour les Artistés Indés

linkaband

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Martin Zdrzalik, cofondateur de la startup musicale Linkaband (plateforme de booking en ligne), afin qu’il réponde à nos questions concernant les services proposés par le site, l’intérêt d’un tel outil pour un artiste indé et sa vision de l’industrie musicale.

Très bonne lecture !

1. Qu’est-ce que Linkaband et à qui est-ce que cela s’adresse ?

Linkaband.com est le bookeur en ligne des musiciens indépendants.

Nous souhaitons donner accès aux musiciens qui sont en autoproduction ou signés sur des labels indépendants de trouver des opportunités de concert et de gérer leur tournée.

Il y a deux facettes à notre métier, d’un côté nous permettons aux musiciens d’avoir accès à de nombreuses opportunités de concerts, et de l’autre nous proposons des services de booking dédiés à des artistes triés sur le volet.

2. D’où vous est venue l’idée de créer Linkaband ?

Même si nous (les trois fondateurs) avons des parcours très différents, nous avons eu la chance de faire de la musique et de bien connaître le milieu, Martin peut-être un peu plus que les autres…

Trouver des concerts c’est une vraie galère, ça coûte cher, ça prend beaucoup de temps (si vous avez une activité c’est mission impossible), et pour finir c’est ultra opaque, on ne sait jamais à qui s’adresser, on ne reçoit jamais de réponse.

L’objectif de Linkaband c’est de rendre tout cela moins cher, moins prise de tête et moins opaque pour donner sa chance à tout le monde.

Nous souhaitons inverser la relation entre le musicien et l’organisateur, chez Linkaband c’est le programmateur, le patron d’hôtel ou de bar qui met en ligne une annonce avec l’ensemble de ses conditions et l’artiste qui postule s’il est intéressé.

linkaband presentation

3. Comment un musicien-entrepreneur peut-il utiliser Linkaband pour trouver plus de dates ? Comment ça se passe concrètement ?

Alors rien de plus simple, il suffit de se créer un profil sur la plateforme, de le compléter un maximum avec des photos, des vidéos, des musiques et puis d’aller consulter les opportunités qui sont en ligne (par ici) et de postuler.

Par ailleurs, comme je le disais, nous proposons de vrais services de booking, qui sont, pour le coup, sur candidature.

Pour postuler, il faut que vous ayez un projet pro pour qu’on puisse le défendre auprès de notre réseau de salles sans nous décrédibiliser.

4. Pouvez-vous nous donner des exemples d’artistes ou d’entreprises travaillant avec Linkaband ?

On est assez fiers d’un de nos groupes (en booking chez nous), The Blow Up qui a fait la première partie de The Limiñanas au Trianon le 29 mars, c’est pour ce genre de belles histoires qu’on fait ce métier !

Dans les coups de cœur du moment, il y a aussi Christopher Giroud, Eric Maseko ou encore Ash Orphan.

Côtés organisateurs, on travaille avec beaucoup d’hôtels du groupe AccorHotels, Unibail-Rodamco et plein d’autres lieux à Paris comme la Bellevilloise, le Réservoir. Depuis quelques mois on travaille avec l’hôtel OFF Paris Seine avec lequel on propose une programmation vraiment éclectique.

Chaque organisateur est différent et a ses particularités, mais ils ont un point en commun : ils trouvent notre interface géniale et ils sont fans du service client de proximité qu’on leur apporte.

Récemment nous avons eu nos premiers clients à Londres, c’est un vrai plaisir, on constate que le projet suscite de l’engouement partout en Europe.

Nous avons déjà un nombre d’organisateurs conséquent, ce qui nous permet aujourd’hui de faire le choix des opportunités qui correspondent à ce que les musiciens et DJs inscrits sur Linkaband recherchent.

linkaband avis

5. Le booking est un des derniers bastions de l’industrie musicale à connaître sa transformation 3.0. Selon vous, dans quelle direction va-t-on ?

Ici chez Linkaband on est convaincus que le modèle traditionnel de l’industrie musicale n’a pas fini de bouger et qu’il va même être complètement chamboulé dans les années à venir.

On est en train de vivre le « no label, no problem » c’est ce que défend United Masters par exemple (qui vient de lever 70 millions de dollars auprès de Google). Les outils qui vont permettre aux artistes de gérer leur futur sont en train d’émerger et nous allons en faire partie.

Tous les aspects négatifs qui sont apparus au début d’internet sont désormais largement résorbés par des aspects positifs. Se constituer une fanbase est devenu un jeu d’enfant, on peut communiquer avec eux tous les jours, produire et distribuer des titres est désormais ultra accessible.

Alors pour répondre à ta question, oui le booking est en quelque sorte le dernier bastion à connaître sa transformation, mais c’est une vraie nécessité pour les artistes.

6. Que prévoyez-vous de beau pour l’avenir de Linkaband ?

Linkaband continue de se développer de manière très soutenue. Le site évolue et notre service se transforme et se professionnalise avec nos nouvelles recrues et notre expérience quotidienne.

Nous avons la chance de faire partie des startups accompagnées par le groupe Audiens qui est un mastodonte du secteur de la culture, cela nous a permis de mûrir sur énormément de sujets.

On souhaite apporter à nos musiciens le meilleur service possible, mais aussi le plus complet, c’est ce qui nous anime tous les jours. Les retours que nous avons de nos clients, artistes comme organisateurs sont toujours ultra positifs et c’est le principal pour nous. Nous savons qu’il y a un véritable besoin et que notre service est hyper utile pour les artistes et pour les organisateurs.

Il s’agit désormais de réussir notre développement tout en conservant au cœur de nos préoccupations le service client et la proximité avec nos utilisateurs.

Et puis, oui, vous allez voir, nous vous préparons pleins de très belles surprises pour 2018.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Linkaband.

>