Comment Faire un Clip Vidéo Musical de Qualité Pro ?

clip video musique

Le clip vidéo est le medium par excellence pour développer ou donner une identité visuelle au musicien ou au groupe de musique.

Il ne faut donc pas négliger sa création car il servira énormément dans la promotion de l’artiste.

Un clip de musique réussi, c’est la combinaison de savoirs techniques et d’un processus artistique clairement établi au préalable.

Le réalisateur de génie qu’est David Fincher est un bon exemple en terme de maîtrise.

Il a commencé sa carrière en réalisant des clips pour des artistes comme Sting (Englishman in New York), Madonna (Express yourself) ou encore George Michael (Freedom).

Même si cette liste non-exhaustive est uniquement composée de stars internationales, il faut reconnaître que c’est l’alliance du morceau et du visuel qui continue à marquer les esprits à l’heure actuelle.

Faire un clip, c’est d’abord un processus créatif, mais pour que le rendu soit à la hauteur de tes espérances, vous aurez inévitablement besoin d’un minimum de compétences techniques.

L’outil indispensable pour filmer vos séquences : la caméra

Vous devrez évidemment connaître les fonctions de base du caméscope que vous utiliserez. Rien de mieux qu’une lecture du manuel avant même de tenter de filmer quelques scènes.

Une bonne prise de vue nécessitera une certaine connaissance de l’appareil et commencer par la théorie est souvent utile.

Il faudra que vous pensiez à prendre une deuxième batterie (dans le meilleur des cas) pour ne pas devoir être contraint de vous arrêter durant une séquence.

Si ce n’est pas possible, pensez dans tous les cas à charger votre batterie au maximum avant le tournage.

Étant donné qu’un clip de musique n’excède généralement pas souvent plus que 5 à 6 minutes, je vous conseille d’effectuer des séquences de prises de vue de courte durée.

Gardez à l’esprit que plus vous aurez de séquences dans la boîte, plus vous aurez le choix au niveau du montage final.

Lorsqu’il s’agit de faire un clip, il vaut mieux miser sur la répétition de séquences car même si cela vous semble particulièrement bien sur le moment, le rendu final peut parfois être décevant.

La diversité des séquences vous permettra alors d’avoir le choix pour une même séquence en analysant les détails qui ont le meilleur rendu visuel.

Cela pourra aussi vous permettre d’insérer d’autres images si vous n’êtes finalement pas totalement satisfait d’une séquence.

faire un clip

Les aspects techniques à utiliser après le tournage

Après avoir filmé l’ensemble de vos séquences, il sera indispensable de les transférer sur ordinateur pour ajouter des effets et ensuite monter l’ensemble.

Si vous disposez d’un caméscope numérique, cela vous facilitera la tâche car vous pourrez directement visualiser tes séquences sur votre ordinateur via un câble USB.

Si vous décidez par contre de filmer avec un caméscope classique, vous devrez utiliser une carte interne ou externe (boitier USB) d’acquisition vidéo et un logiciel de pilotage de votre appareil.

Vous pourrez aussi ajouter des effets aux scènes filmées avec le composing.

Cette technique permet, entre autre, d’insérer des flashs, de l’animation et des effets de lumière supplémentaires. Il existe plusieurs logiciels tels que Motion (Apple), Flame (Autodesk) ou After Effects (Adobe).

La dernière étape technique est le montage. Vous pouvez utiliser un logiciel de montage si la durée du clip n’excède pas les 5 minutes.

Vous devrez d’abord importer vos séquences vidéos et votre musique dans le logiciel de montage puis il faudra ensuite placer votre musique sur la timeline, l’ordre dépendra de ce que vous avez établi avec votre scénario.

Le storyboard s’avérera très intéressant si le montage demande beaucoup de précisions.

Une fenêtre de visualisation finale vous permettra de visionner votre montage en cours en vitesse accélérée.

Un élément dont vous devez absolument tenir compte est le fait que la durée du montage vidéo devra correspondre exactement à la durée du morceau de musique.

La dernière étape consistera à exporter le fichier dans le format de votre choix après l’avoir nommé.

Un visuel réussi grâce à une bonne gestion de la lumière

Hormis les compétences techniques de base, si vous voulez obtenir un résultat de qualité, vous devrez également prêter une attention particulière à la lumière.

Vous devez d’abord décider si vous voulez tourner tes séquences en intérieur ou en extérieur.

Pour un tournage en intérieur, vous devrez vous procurer du matériel afin que le rendu soit à la hauteur de tes attentes.

Un projecteur constitue l’outil idéal, si ce n’est pas possible d’en obtenir un, sache que les lampes LED offriront le même type d’éclairage, à condition qu’elles soient suffisamment puissantes.

Vous pouvez aussi filmer avec de la lumière artificielle en extérieur. Pour gérer les ombres, vous pouvez utiliser un drapeau ou un diffuseur.

Si vous voulez privilégier la lumière naturelle, il est recommandé de tourner aux heures du lever et du coucher du Vous pouvez créer des effets en utilisant des réflecteurs.

realiser un clip video

Le scénario, la bonne idée qui peut tout changer

Écrire un scénario ne nécessite aucune connaissance technique au préalable mais c’est une étape majeure en ce qui concerne le processus créatif.

Un clip sans scénario, ce sont juste des images dépourvues de sens.

Pour trouver des idées, il faut s’être imprégné de la musique pendant un certain temps donc n’hésite surtout pas à écouter le morceau en boucle.

Vous pouvez commencer par noter vos impressions, l’atmosphère que vous visualisez, etc.

Ce sera sans doute la première étape pour prendre conscience de la direction à choisir. Il existe une multitude de clips vidéos et ils ne demandent pas le même investissement financier ni les mêmes compétences.

Vous devez penser à la notion de budget si vous décidez de faire apparaître des membres en dehors de l’artiste ou du groupe.

Vous pouvez aussi penser à certains lieux et aller les visiter en repérage avant le tournage.

Le storyboard est une méthode utilisée en cinéma, elle permet de créer, sur papier, une histoire séquence après séquence, ce qui a pour avantage de visualiser l’ensemble des scènes à tourner et de n’en oublier aucune.

L’écriture d’un storyboard est particulièrement recommandé dans le cas où vous décidez de retracer une histoire.

C’est aussi une étape qui facilitera le montage final.

Vous pouvez aussi vous inspirer de films que vous avez visionnés, il ne s’agit pas de copier intégralement une scène mais il est parfois intéressant de la détourner ou tout simplement de faire “un clin d’œil” au film de référence.

Sachant que l’univers cinématographique et l’univers musical se répondent souvent, cela pourra créer un impact intéressant.

>