Youtube : Comment Avoir Plus de Vues sur vos Covers (Reprises) ?

plus de vues reprises covers

Aujourd’hui, reprendre les titres de ses artistes préférés pour créer le buzz est devenu une véritable mode, un des moyens les plus directs pour se faire connaître auprès de son public sur le web.

Simple, me direz-vous ? Pas tant que ça…

N’oublions pas que les internautes sont tous à la recherche d’une perle rare, ce sont en quelque sorte eux les nouveaux « producteurs 3.0 », puisque c’est eux qui décideront de partager ou non votre reprise… Ce sont eux qui décideront de créer le buzz. Il faut donc se plier à leurs exigences. Pour se faire, il est primordial de ne pas réfléchir à mettre en ligne une reprise qui ne plaira qu’à vous-même ou vos proches.

Alors, comment réaliser plus de vues sur vos covers ? Comment faire si vous n’êtes une jolie jeune fille de 16 ans, que vous ne vous appelez pas Marina Kaye ou Jasmin Thompson, et que vous n’avez pas les moyens de vous payer un studio d’enregistrement avec un groupe et une captation vidéo de qualité professionnelle comme Boyce Avenue ?

Voici les quelques conseils primordiaux pour mettre toutes les chances de votre côté, sans dépenser des fortunes.

1. Sélectionnez une chanson recherchée par les internautes

Vous le savez sans doute, lorsque vous téléchargez une vidéo sur YouTube, vous avez la possibilité d’intégrer une description et des mots clés pour que celle-ci puisse être référencée sur le moteur de recherche. Il s’agit donc d’être trouvée avant toutes les autres reprises existantes.

Encore une fois, sauf si vous vous appelez Ariana Grande, ne perdez pas de temps à faire des reprises qui possède déjà des milliers de covers. Vous ne serez pas trouvé en premier, et vous n’aurez donc pas le loisir d’être écouté par un public autre que vos proches.

Le secret : soyez vigilant ! Essayez de trouver le titre pas encore tout à fait au top du top 50, mais le titre qui le sera dans un mois !

L’idée est que vous soyez le premier à reprendre le hit de demain, donc plus vous serez en avance sur les autres, plus votre cover apparaîtra en même temps que la chanson originale dans le fil de résultats lors d’une recherche internaute.

Effet boule de neige, votre reprise sera trouvée, le titre sera écouté, votre nombre de vues augmente…

Attention cependant à intégrer les bons mots clés, le bon titre et la bonne description !

formation youtube pour musiciens

Découvrez la Formation Youtube pour les Musiciens

2. Optimisez la qualité audio

Vous aurez beau vous torturer à reprendre le titre de demain, si votre prestation n’est pas de bonne qualité, vos internautes passeront au maximum 20 secondes sur votre vidéo ; pas suffisamment pour comptabiliser une vue. Et bien évidemment, ils ne prendront pas la peine de revenir.

Votre travail tombera donc dans l’oubli le plus complet, submergé par les autres covers de bien meilleure qualité.

Ainsi, deux options s’offrent à vous :

  • Vous souhaitez garder l’intérêt du live et enregistrer une prestation en direct. Dans ce cas-là, n’hésitez pas à brancher un micro sur pied pour votre voix et votre instrument si vous vous accompagnez. La qualité du son sera bien meilleure et vous aurez la possibilité d’enregistrer votre prestation live sur un logiciel de captation et de l’optimiser pour éviter la mauvaise acoustique naturelle d’une pièce de maison.
  • Vous souhaitez d’abord enregistrer le son pour ne garder que le meilleur de votre interprétation. C’est une option préférable pour une reprise que vous ne maîtrisez pas à la perfection, ou pour les chanteurs qui manquent de confiance. Votre cover devient alors une sorte de mini clip, sur lequel vous faites du playback. Le son sera par conséquent optimisé au maximum. Attention cependant à raccorder le son et l’image à la perfection ! Votre intention doit être identique à celle de votre enregistrement pour que l’internaute puisse s’immerger comme si votre prestation était en direct.

plus de vues youtube musique

3. Optimisez la qualité vidéo

Ici, rien de bien innovant : mettez-vous en valeur ! Filmez-vous sous un angle qui vous ressemble. La difficulté : Vous n’avez que vous et vous-même pour créer de l’émotion aux internautes qui ne vous connaissent ni d’Ève ni d’Adam.

Tous les moyens sont bons : à commencer par la qualité de votre captation. Votre priorité numéro un est d’avoir une qualité de vidéo HD minimum. En dessous n’est pas envisageable si vous souhaitez être pris au sérieux ; autrement dit, aucun pixel ne doit se voir à l’œil nu, même en plein écran.

Si vous maîtrisez des logiciels de retouche vidéo, il est toujours plus efficace de rajouter des petits filtres pour atténuer l’effet « quotidien » de votre pièce et donner une identité visuelle à vos covers.

Très important : si vous publiez des covers régulièrement, il est primordial de garder le même type de filtre sur l’intégralité de vos covers, de même pour la miniature, pour que votre identité visuelle puisse être reconnue d’un coup d’œil.

Enfin, si vous voulez essayer au maximum d’éviter de lasser l’œil de votre public, il est conseillé de vous filmer sur plusieurs plans. Soit vous avez plusieurs moyens de filmer en simultané dans le cas d’une prestation live, soit vous vous êtes enregistré au préalable.

Un petit montage vidéo ne prend pas beaucoup de temps, ne requiert pas de connaissance particulière, et peut changer radicalement la qualité de votre cover.

4. Ajoutez une touche perso qui vous différencie

Essayez au maximum d’éviter les karaokés. À moins que votre voix ait une particularité incroyable, il n’y a rien de bien extraordinaire à reprendre un titre avec une instrumentalisation existante.

Essayez d’être vous, et juste vous, c’est cela que les internautes recherchent. Vous êtes déjà sûr que le titre plaira, il faut maintenant apporter le petit plus qui emmènera ce titre sur un autre chemin que celui du chanteur/groupe original.

Sans ce petit plus, vous ne serez qu’un chanteur parmi d’autres qui ne font que reprendre un titre connu.

Même en guitare voix ou piano voix, la différence peut s’opérer : cela peut être dans la rythmique, dans votre interprétation, en modifiant le tempo (faire un titre à l’origine rythmé en balade), ou encore, en vous réappropriant complètement les arrangements du morceau ; c’est ce que propose The Avener par exemple, avec son titre « Castle in the snow ».

Son premier album est intégralement fait de reprises qu’il a reproduit et qu’il a mis sur Youtube.

Conclusion

Vous possédez désormais toutes les clés pour faire de votre cover un instant de découverte, pas seulement une reprise parmi d’autres, mais une véritable identité sonore et visuelle, une future pépite pour votre public !

À vous de jouer !

Article rédigé par Céline Magnano, directrice du CMC Studio (Paris), pour le blog de Marketing Musical.