Vivre de Votre MUSIQUE ? Oubliez le Streaming ou Abandonnez

Peut-on vraiment vivre de sa musique grâce au streaming ?

Sinon, comment fait-on pour gagner plus d’argent avec sa musique ?

C’est ce que nous allons voir ici !

Le problème avec le streaming

Cet article est en partie un coup de gueule dédié à tous les musiciens qui ne savent faire qu’une chose : se plaindre.

Ils se plaignent des majors, de l’industrie musicale, du gouvernement, etc. Et ils se plaignent évidemment des plateformes de streaming et des faibles revenus obtenus via cette méthode de distribution. Pour eux, c’est injuste, voire insultant.

Ainsi, combien de musiciens vous diront que c’est honteux, que ce sont toujours les mêmes qui profitent et qui vous feront un statut Facebook ou un article de blog pour vous dire qu’ils ont gagné à peine 50€ grâce à Spotify et que c’est pour cela que leur carrière ne décolle pas ?

Ils sont bien trop et à chaque fois j’ai la même réaction face à ce constat :

OK, le streaming ne paie pas et alors ?

Au lieu d’écrire des pavés dans le but d’être partagé par tous les autres musiciens dans le même cas, ne serait-ce pas plus intelligent de se focaliser sur ce que l’on peut vraiment améliorer aujourd’hui de son business model ?

Est-ce que ces musiciens réalisent que le stream n’est sûrement pas la meilleure manière de faire valoir sa musique ?

Attention, je ne dis pas que le modèle du streaming est parfait et qu’il ne faut rien lui reprocher. Bien sûr, on pourrait avoir plus de transparence et un meilleur partage.

Tout le monde le dit, tout le monde le sait, du coup qu’est-ce qu’on fait ? On continue à protester dans le vent ou on commence à se bouger ? Mon avis est qu’il faut s’adapter et arrêter de se focaliser sur les choses inutiles.

Tout le monde peut aujourd’hui en quelques clics vendre sa musique aux côtés de Daft Punk et de Adele, mais si vous démarrez pensez-vous que dans votre cas, ça peut être le coeur de votre business model ? Pas du tout.

Il faut reconnaître que le streaming est facile et contribue grandement à l’indépendance de tous les artistes. Mais j’ai un secret pour vous : ce qui est facile est rarement ce qui le plus rentable.

Ainsi, ne vous plaignez pas si vous n’avez pas des centaines voire des milliers d’euros de revenus passifs qui tombent tous les mois grâce au streaming.

Et même si les plateformes changeaient la répartition et vous donnaient 2 fois plus, cela serait toujours anecdotique, tant que vous ne faites pas des centaines de milliers de streams.

C’est le cas pour beaucoup d’artistes plus ou moins connus, mais il faut (comme vous l’aurez compris) déjà avoir une fanbase conséquente. Sans cela, les plateformes de musique en ligne ne sont que des outils de découverte pour attirer des fans potentiels. Ce qui est déjà bien, en somme.

De ce fait, si votre fanbase est encore trop limitée, je vous demande d’oublier le streaming et de considérer d’autres sources de revenus dans la construction de votre business model.

gagner-plus-argent-musique

Comment gagner plus d’argent avec sa musique ?

En effet, si vous souhaitez construire un business model intelligent pour gagner plus avec votre musique et en vivre, il faut jouer avec les 3 leviers marketing qui vous permettent de vendre davantage : le volume, la fréquence et le prix.

1. Le volume : Vendre à plus de monde

Naturellement, la première chose qui va venir à l’esprit d’un artiste qui veut vendre plus de musique, c’est qu’il doit vendre à plus de monde. C’est la chose la plus évidente, mais pas forcément la plus simple à mettre en place.

En effet, trouver des fans potentiels, les fidéliser, les transformer en super fans puis en clients, demande un certain temps et demande de maîtriser sa promotion.

Par conséquent on va pour le moment mettre de côté ce levier, mais aussi toutes les sources de revenus qui nécessitent de vendre des produits peu chers à un très grand nombre : le streaming, le téléchargement et dans une certaine mesure la vente de CDs.

Dans l’immédiat, on ne peut rien faire de plus et ces méthodes de nous ne permettront pas de pérenniser le projet musical et d’en vivre.

Ces méthodes sont de bons compléments, mais ne vous focalisez pas uniquement sur les produits et les offres qui nécessitent d’avoir déjà une communauté énorme. Ça sera de plus en plus pertinent à mesure que vous évoluerez, mais si vous démarrez alors ce n’est pas ce qui est recommandé pour atteindre la rentabilité.

Au contraire, on va davantage jouer sur les deux autres leviers, à savoir la fréquence et le prix.

2. La fréquence : Vendre plus souvent

Afin de gagner plus d’argent avec votre musique, vous devez faire en sorte que vos fans achètent plus souvent. Ça paraît logique, mais peu de musiciens émergents osent faire cela.

Concrètement ça signifie que vous devez leur donner bien plus qu’un album tous les ans, voire tous les deux ou trois ans.

Car si vous ne vendez que votre CD et vos téléchargements alors vous avez un énorme manque à gagner, sans oublier que la plupart de vos super fans seront ravis de dépenser leur argent pour votre projet musical.

Pour vendre plus souvent, il y a plusieurs manières de procéder :

  • Vous pouvez sortir de la musique plus fréquemment, mais c’est souvent la méthode la plus difficile à mettre en place
  • Vous pouvez proposer d’autres produits et services, comme par exemple faire plus de concerts ou vendre plus marchandising tout en amenant régulièrement de nouveaux formats, afin que le fan ait plus d’opportunités de contribuer au fil de l’année
  • Vous pouvez mettre en place un fan-club par abonnement sur un site dédié ou une appli : par exemple, vous pouvez créer un site sous WordPress pour permettre à vos fans en échange d’un abonnement mensuel d’avoir accès à du contenu exclusif, à des titres en avant-première ou encore à du merchandising inédit
  • Vous pouvez donner la possibilité à vos fans de contribuer financièrement à votre processus créatif avec du financement participatif sur la durée comme via tipeee ou patreon

La meilleure manière de savoir ce que vous devez proposer, c’est de demander directement à vos fans. Utilisez par exemple Google Form pour créer un sondage afin de déterminer quels produits les intéresseraient.

Donnez-leur quelques propositions, voyez ce qu’ils veulent et vous aurez sûrement des surprises. Par contre, si vous ne demandez pas, ils ne vous diront rien.

3. Le prix : Vendre plus cher

Comme vous l’avez compris, de moins en moins de personnes paient pour écouter de la musique.

Par conséquent vous ne pouvez pas seulement vendre votre discographie. Comme on l’a vu dans la théorie de Kevin Kelly, même avec une audience réduite, vous pouvez vivre de votre musique. Mais ce n’est certainement pas avec des streams ou des téléchargements.

De la même manière qu’il faut proposer une plus grande variété d’offres, il faut aussi proposer des offres bien plus chères.

Il faut comprendre que même si votre public ne souhaite plus payer pour un MP3, il y a une chose pour lequel il sera toujours prêt à dépenser son argent : une offre unique, VIP et exclusive.

Si vous mettez au point des idées originales pour partager des expériences VIP avec vos super fans alors, vous verrez rapidement la différence au niveau de vos revenus.

Votre fanbase se déplace à vos concerts et vous suit sur les réseaux sociaux pour la simple et bonne raison que votre musique et votre histoire résonnent en eux.

Néanmoins, une des pires erreurs que vous pouvez faire, c’est de ne pas lui donner assez d’opportunités d’exprimer leur enthousiasme et de contribuer personnellement à votre projet.

Or il existe des centaines d’idées d’offres premium que vous pouvez vendre à prix élevé. Il suffit de regarder autour de vous ce que font les autres artistes, par exemple en regardant les récompenses les plus chères des campagnes de crowdfunding.

Mais on peut déjà mentionner :

  • des tickets VIP avec rencontre après le show
  • des cours particuliers de musique sur Skype
  • des chansons personnalisées
  • des concerts en appartement
  • du merchandising haut de gamme
  • des instruments dédicacés
  • une journée au studio d’enregistrement avec vous
  • Etc.

Ce n’est pas parce que la musique est presque gratuite de nos jours que vos fans ne veulent pas vous aider financièrement. Vous devez juste leur donner la possibilité d’aller plus loin et donner autant (voire plus) de valeur dans votre offre que le prix que vous demandez.

Les musiciens qui comprennent cela et qui mettent ça en place ne reviennent jamais en arrière.

Mais pour que ça marche, vous ne devez pas voir cela comme une manière simplement d’obtenir une nouvelle rentrée d’argent, mais plutôt comme une possibilité que vous donnez à vos super fans de prendre part à une expérience plus personnelle, précieuse et forte.

En règle général, cela ne veut pas seulement dire que vous devez vendre des produits ou expériences chères, mais aussi que vous devez donner la possibilité au fan de payer davantage.

Donnez la possibilité d’acheter votre CD seul, mais mettez également en place d’autres packs incluant du merchandising et des bonus premium.

Conclusion

Si vous donnez à vos fans ce qu’ils veulent vraiment, alors ils seront prêts à en payer le prix. C‘est comme cela que vous vivrez de votre musique, et non avec les miettes du streaming.

Mon conseil à ce stade si vous démarrez, c’est de faire croître votre fanbase et de vous focaliser sur l’engagement vos supers fans en leur offrant plus d’opportunités et de contenu, avant d’accélérer la monétisation.

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical

  • Virginie Brune

    100% d’accord! Bravo pour ce poste Guillaume!

    • Merci Virginie, ravi que ça vous plaise ! :)

      • Virginie Brune

        Mon objectif n’est pas de vous faire plaisir. :) Ni de me faire plaisir en vous lisant.

        • L’un n’empêche pas l’autre :)