Devriez-Vous Signer avec un Label ou Rester Indépendant ?

Quand on parle de label de musique aux artistes, il y a souvent deux grandes écoles : ceux qui pensent que les labels ne s’intéressent qu’au fric et font du mal à la musique, et ceux qui ont des étoiles dans les yeux à la simple évocation du sujet.

Cependant, comme dans bien des choses, votre opinion en temps qu’artiste ne devrait pas être aussi manichéenne.

Avec tous les outils offerts par Internet et l’avènement technologique, pourquoi un artiste devrait-il signer avec un label ?

1. Le DIY est une alternative de plus en plus complète et rentable…

En quelques années, la technologie a rendu cela bien plus facile de créer et distribuer sa musique en un temps record et en limitant les intermédiaires. Le DIY s’est démocratisé à tous les étages : home studio, réseaux sociaux, crowdfunding, newsletter, distribution digitale, etc.

Plus que jamais, les artistes indépendants ont le contrôle de leur business musical et ne sont plus limités par un contrat trop pesant. Aujourd’hui les artistes indépendants peuvent même vivre confortablement de leur musique.

En soi, devenir artiste DIY est ce qu’il y a de plus simple, malgré la quantité considérable de travail et de patience à mettre dans ce projet.

La contrepartie la plus importante reste néanmoins son fardeau financier. Un artiste indépendant ne peut se reposer sur quelqu’un d’autre pour alléger ou maximiser ses dépenses. Ainsi s’il échoue, il se met directement en danger.

Or, c’est exactement là qu’un label pourrait s’avérer intéressant. Qu’il s’agisse d’un major ou d’un label indépendant, dans la plupart des cas une telle structure pourra prêter son nom et ses ressources à l’artiste à fort potentiel souhaitant être accompagné.

Ce choix se fait au prix d’une perte significative de liberté d’action, mais également d’une amputation des revenus. Comme partout ailleurs, un gain ne se fait pas sans sacrifice et c’est à vous de déterminer si la vision que vous avez pour votre projet musical implique un label.

Le fait est que de plus en plus d’artistes choisissent la liberté et des business models alternatifs, afin de vivre en indépendant de leur musique. Est-ce pour vous ?

2. Mais les avantages des labels de musique sont indéniables…

A. Les labels de musique réveillent le potentiel et minimisent le risque financier

Le marketing, la promotion ou encore la distribution sont des choses qui demandent à la fois de l’argent, du réseau et de l’expérience.

De par son positionnement, le label vous fournira cela et vous fera passer au niveau supérieur dans votre carrière dans presque tous les domaines.

Le label prend le risque à la place de l’artiste.

Toutefois, le risque pour l’artiste n’est pas non plus nul. S’il s’avère que vous n’arrivez pas à vendre assez alors vous en serez redevables en fonction des modalités de votre contrat.

Afin d’être sûr que le contrat que vous signez avec un label est coordonné avec vos propres exigences, n’hésitez pas à faire appel à un avocat pour en vérifier les termes.

Si tout se passe bien, vous pourrez alors profiter de votre avance pour gagner en stabilité dans votre projet, mais aussi d’une véritable accélération dans votre carrière.

B. Les labels de musique ont les moyens et le réseau

Peu importe le montant de vos économies, les labels ont bien plus de ressources financières et logistiques que tout artiste DIY.

Le plus indépendant des labels dispose d’un personnel alloué au marketing, à la synchronisation, à la distribution ou encore aux réseaux sociaux. Si ce n’est pas le cas, alors le label a sûrement des contacts ainsi que des tarifs préférentiels.

Ainsi, même si l’enregistrement dans votre home studio est peu coûteux, votre campagne de promotion et votre tournée nationale ne se feront pas sans investissement.

Ces structures possèdent une équipe expérimentée et formée aux différentes éventualités de la vie d’artiste, vous permettant d’éviter de nombreuses erreurs. Ainsi, il vous sera par exemple bien plus simple d’atteindre les bacs des magasins grâce à leur savoir-faire que tout seul.

C. Les labels de musique ont le prestige et la légitimité

Souvent, c’est ce que les artistes recherchent plus. Un label rend un projet musical sérieux dans les yeux de beaucoup de fans, mais également de professionnels de l’industrie.

Par exemple, si vous voulez par exemple passer à la radio nationale, vous aurez beaucoup plus de chances à travers un label qu’en indépendant. Les labels sont bel et bien toujours incontournables.

L’industrie musicale fait confiance à ses labels afin de servir de filtre. Certains professionnels ne voudront pas travailler avec vous si vous n’avez pas de label derrière vous.

Et c’est sans parler du prestige et de la réputation. Être présent sur un label particulier est un gage de qualité si celui-ci est reconnu dans son genre de prédilection (Def Jam, Motown, RoadRunner, etc.).

Même si les ressources d’un label sont limitées et que sa réputation n’est pas encore établie, être associé avec son catalogue d’artistes vous permettra de bénéficier de la fanbase et de la légitimité de ceux-ci.

Conclusion

Les deux situations possèdent chacune des avantages et inconvénients.

Ainsi, il n’est pas rare de voir des artistes indépendants finalement signer avec une maison de disque, mais également des artistes établis en label se tourner vers le DIY et l’indépendance.

Devriez-VOUS signer MAINTENANT ? La réponse n’est pas si simple.

Mais si vous démarrez votre carrière, la signature d’un contrat avec une maison de disque ne devrait pas être votre priorité numéro un.

Vous pouvez aujourd’hui bâtir un projet cohérent et professionnel sans l’aide d’une structure musicale. Certes, cela demande plus d’efforts et de connaissances, mais c’est loin d’être impossible. Là question de la signature avec un label se posera alors après.

Musicalement,

Guillaume de MarketingMusical.fr