Relation Fan-Artiste : 5 Clés pour Fidéliser vos Fans et Maximiser votre Fanbase

À quoi sert le marketing musical si ce n’est à créer des super fans prêts à pérenniser votre projet musical ?

  • Ce sont vos fans les plus engagés qui dépenseront le plus dans votre discographie, votre merchandising ou encore vos concerts
  • Ce sont vos fans les plus fidèles qui feront découvrir aux autres votre musique, tels de vrais ambassadeurs
  • Ce sont vos fans les plus impliqués qui vous rappelleront pourquoi et pour qui vous faîtes de la musique

Mais comment fait-on exactement pour transformer un fan lambda en super fan ?

Eh bien, tout se passe au niveau de la connexion que vous créez avec eux.

Dans cet article, nous allons revenir sur les différents éléments indispensables à une relation fan-artiste forte et durable.

1. Engagement : Être proche, accessible et impliqué

À l’heure des réseaux sociaux, c’est absolument dramatique qu’un artiste en développement ne recherche pas constamment à engager sa communauté de fans.

Publier, c’est bien. Avoir des réponses, c’est super.

Mais échanger et avoir une vraie conversation devrait être votre but ultime.

Vos fans aiment contribuer à leur échelle, mais il faut absolument les valoriser dans leur démarche.

Il faut leur poser des questions, leur répondre, créer du contenu spécialement pour eux et préférer le dialogue au monologue.

Trop d’artistes pensent qu’en se mettant sur un piédestal et en préservant le mystère autour de leur projet, ils attireront davantage les fans. Or, c’est tout le contraire.

Si vous démarrez de zéro, vous ne gagnerez rien à tenir à distance votre communauté.

Échangez avec eux au quotidien, en commençant par les réseaux sociaux.

2. Expérience : Emmener vos fans dans votre univers

L’expérience que les fans attendent le plus de votre part est certainement de vous voir jouer en concert.

Bien qu’on pourrait se demander comment rendre cette expérience encore plus mémorable ou quelles autres expériences pourraient être aussi puissantes, il faut se poser tout d’abord la question du Web et de ces fans qui n’ont pas l’opportunité de vous voir en live pour X raisons.

Faut-il abandonner ces fans car ils habitent une autre région, un autre pays ou parce qu’ils ne peuvent pas venir ? Oh que non.

Aujourd’hui, vous pouvez délivrer cette expérience à toute votre communauté par le biais d’Internet.

Commencez par exemple par documenter vos concerts, vos passages médias et votre parcours, soit sous la forme d’un documentaire soit sous la forme d’un vlog.

Pas besoin d’y mettre des moyens impressionnants. Utilisez votre smartphone et publiez directement sur Youtube, Instagram, Snapchat et/ou Facebook.

Vous pouvez vous aussi profiter de l’avènement de la vidéo en direct (Facebook Live, Periscope ou ConcertWindow) pour proposer une expérience unique à tous vos fans, peu importe là où ils se trouvent.

En termes d’expérience, ces formats ne sont pas aussi « carrés » qu’un concert ou un clip, mais le fan appréciera forcément la spontanéité et l’authenticité.

3. Émotion : Partager plus que des annonces

Pour créer des super fans, vous avez besoin de forger un lien émotionnel fort entre votre projet musical et votre communauté.

Cela signifie qu’à travers tous les canaux de communication que vous utilisez (online et offline), vous devez exprimer vos valeurs, votre message et chercher à vous connecter aux émotions de votre audience.

Vous devez partager plus que de la promo et orienter votre communication (visuels, ligne éditoriale, etc.) autour des thématiques qui vous tiennent à coeur et qui vous permettent d’être en cohésion avec votre public.

Un groupe de death métal ne partagera pas les mêmes idées et valeurs qu’un rappeur, qu’un chanteur de country ou qu’un DJ.

Mais pour que vos fans découvrent cela, vous devez parfois être vulnérable, mettre en pause la promo et partager vos émotions et votre message afin que votre communauté puisse s’y identifier et s’attacher davantage.

Cette connexion émotionnelle peut se faire à travers des anecdotes, des histoires, un certain ton, une identité visuelle, vos clips et vos textes, mais aussi en partageant sur votre quotidien en dehors de la musique, sur vos autres passions et sur votre vie en général.

Offrez-leur votre univers et implicitement vos fans en découvriront plus sur ce qui vous tient à coeur, sur vous et s’attacheront à cela.

Si vous n’aimez pas le format vidéo et que vous souhaitez partager des choses plus personnelles, vous pouvez créer un blog (site officiel ou Medium) ou bien vous essayer à des publications plus longues sur Facebook.

4. Exclusivité : Personnaliser la relation artiste-fan

Il est possible d’accélérer le processus de transformation du fan en super fan en donnant votre temps individuellement à chaque fan, c’est-à-dire en créant une relation exclusive entre lui et vous.

C’est typiquement ce qu’on cherche à faire sur scène avec un maximum de fans, en allant du simple contact visuel à l’invitation à monter sur scène, en passant par le high-five avec la foule.

Le fan aime savoir que l’on s’adresse directement et uniquement à lui.

Sur Internet, c’est pareil. Et c’est encore plus simple d’atteindre chaque fan.

Pour cela, la newsletter est excellente. Sous la forme d’un email lambda, vous pouvez vous connecter à votre fan depuis sa boîte de réception et partager des exclus (avant-premières, anecdotes, questions, etc.).

Votre fan ne saura pas forcément (même s’il s’en doute) que vous avez envoyé le même email à 50, 500 ou même 5000 personnes.

L’important est que ça arrive dans sa boîte, que c’est à son nom et que l’email ressemble plus à un message perso qu’à une newsletter promotionnelle.

Pour aller plus loin, vous pouvez même créer des fans clubs, par exemple sous la forme d’un groupe Facebook privé ou bien d’un site membre dédié (sur abonnement et avec des contreparties ?).

Bien entendu, rien ne remplace une prise de contact 100% personnalisée.

Ainsi, n’hésitez pas à envoyer individuellement des messages privés via les réseaux sociaux (Twitter et Instagram, notamment) et à interagir en public avec eux (like, partage, réponse textuelle ou vidéo, etc.).

relation-artiste-fan

5. Identité : Matérialiser sa communauté

Justin Bieber a ses Beliebers.

Lady Gaga a ses Little Monsters.

Taylor Swift a ses Swifties.

Et vous ?

Bien que cela puisse paraître extrêmement égocentrique, donner un nom et donc une identité à vos super fans permet d’amener un vrai sentiment d’appartenance à cette « tribu » qui a ses propres valeurs, son propre dress code et surtout une passion commune pour votre musique.

Dans la même lignée, il existe bien des autres manières d’unifier votre communauté autour de votre marque :

  • Développer votre catalogue de merchandising et relooker votre public
  • Créer un hashtag spécifique qui devienne un véritable slogan pour vos fans
  • Définir une émoticône « mascotte » à la manière de DJ Khaled et de sa Major Key (🔑)
  • Et bien plus encore…

Conclusion

Si vous ne devez retenir qu’une seule chose de cet article, c’est qu’il est l’heure de vous mettre pleinement à la place de votre fan moyen.

Mettez votre communauté au coeur de votre marketing et vous ne pourrez que voir votre carrière croître.

Créez des relations sincères avec vos fans, interagissez avec eux, fidélisez-les et faîtes-en toujours plus pour vos fans.

Car sans fans, un projet musical n’est qu’une bande son.

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical