L’Élaboration du Plan Marketing pour les Musiciens et Groupes de Musique

plan marketing musique

Peu importe votre avancement dans l’industrie musicale, si vous êtes un musicien ou un groupe indépendant, vous devez peaufiner le marketing de votre musique.

Même si je conviens que la simple évocation du terme « marketing » puisse refroidir les trois quarts des artistes voulant faire carrière, il s’agit véritablement de ce qui fera la différence à terme pour vous.

Après tout, le marketing est tout ce qui vous aidera à attirer plus de fans et d’attention autour de votre musique : votre branding, votre présence en ligne, votre stratégie de contenu, la publicité, les relations presse, votre stratégie de monétisation, votre relation fan-artiste, etc.

Pour vous aider à formuler votre stratégie marketing, aujourd’hui je vous propose que l’on aille plus loin dans l’élaboration de votre plan marketing de musiciens.

Qu’est-ce qu’un plan marketing ?

Selon Wikipédia, il s’agit du « plan recensant concrètement des actions opérationnelles prévues pour une période donnée (une année par exemple) ».

En somme, il vous permet de visualiser votre stratégie pour les mois à venir (par exemple pour le lancement d’un album, une campagne de financement participatif, une campagne de RP), vous permettant de fédérer plus de fans, de vendre plus de tickets, de compléter vos revenus, d’obtenir plus de presse et/ou d’avoir plus d’abonnés, en fonction de vos objectifs.

Dans cet article, nous allons revenir sur les points essentiels à considérer dans l’élaboration de votre plan marketing d’artiste.

Le bilan de votre projet musical

Tout d’abord, il est vital de repartir de zéro et de mettre des mots sur votre musique et votre carrière :

  • Décrivez brièvement votre carrière (nom, style, ville d’origine, etc.)
  • Listez quelques-uns de vos accomplissements
  • Citez quelques noms d’artistes ou de groupes similaires à votre musique
  • Donnez les forces et les faiblesses de votre projet musical
  • Mentionnez les contacts, les médias et les actifs que vous pouvez utiliser pour votre promo

Vous pouvez d’ailleurs ajouter à cette partie votre dossier de presse électronique (EPK).

L’analyse de votre niche musicale

Avant d’aller plus loin, il est crucial de bien comprendre le marché dans lequel vous évoluez.

Vous avez besoin d’analyser ce qui se passe dans votre niche musicale, c’est-à-dire aussi bien au niveau de votre scène locale que dans votre style musical en général.

En voyant ce qui marche et ce qui ne marche pas, vous pourrez  mieux vous différencier et coller aux attentes de vos fans idéaux.

Voici une liste de points à étudier vis-à-vis de votre marché :

  • Quels sont les artistes les plus connus dans votre style musical à l’échelle locale, régionale, nationale et mondiale ?
  • Que font ces musiciens pour engager leur fanbase et développer leur carrière au quotidien ?
  • Qu’est-ce que les musiciens qui peinent à percer font de mal ?
  • Quelles sont les normes de la niche musicale en termes de concert, de merchandising et de présence en ligne ?
  • Quelle est la stratégie de contenu des artistes se concentrant sur le Web ?
  • Qui sont les influenceurs dans votre style musical ?

En faisant cela, vous améliorez votre compréhension du marché dans lequel vous évoluez, aussi bien localement (dans votre région), que mondialement (sur le Web), ce qui aidera grandement pour la suite.

plan promo artiste

Votre audience ciblée

On ne le répétera jamais assez, mais vous devez connaître votre audience. Vous devez savoir à qui vous vous adressez. Vous devez connaître votre fan idéal.

Car c’est en connaissant par cœur votre cible que votre communication évoluera et qu’il sera bien plus facile pour celle-ci de s’identifier à votre projet musical.

Vous saurez sur quels médias vous focaliser, quel ton adopter, quelles offres proposer, etc.

Toutefois, ne faites pas l’erreur de cibler un fan lambda. S’il n’est pas engagé avec votre projet musical, il ne représente en rien votre fan idéal. Ainsi, focalisez-vous sur votre super fan, celui qui fait marcher le bouche-à-oreille, qui vient à vos concerts et qui achète votre musique.

  • Quel âge a votre fan idéal ? Est-ce un homme ou une femme ? Où habite-t-il ?
  • Est-il plus introverti ou extraverti ? Qu’est-ce qui le passionne en dehors de la musique ?
  • Qu’est-ce qu’il souhaiterait vous acheter ? Quels sont les autres artistes similaires à votre musique qu’il apprécie ?
  • Sur quels sites et réseaux sociaux passe-t-il son temps en ligne ? Comment découvre-t-il de nouveaux artistes ? Comment écoute-t-il la musique ?

On pourrait continuer pendant un bon moment, mais vous voyez là où je veux en venir.

N’allez pas trop dans les détails non plus, au point de rester bloqué sur cette étape. Le but est avant tout d’avoir une compréhension globale de votre fan idéal auquel vous souhaitez vous adresser.

Vos objectifs

Au final, ce qui différencie le plan marketing de la stratégie marketing, c’est que le plan tourne autour d’une seule campagne commerciale sur une période donnée. Il a une mission clairement établie.

Ainsi, vous devez être en mesure de définir des objectifs concrets vis-à-vis de cette campagne de promotion.

Si vous sortez un nouvel album, quel est votre véritable objectif ? Sachant que celui-ci doit être un objectif SMART, c’est-à-dire spécifique, mesurable, atteignable, pertinent et défini dans le temps.

Par exemple, cela peut être de vendre XXX albums dans les X mois suivant le lancement.

En définissant vos objectifs de la sorte, vous saurez facilement mesurer l’efficacité de votre plan marketing. En complément, on pourra aussi formuler des objectifs liés au streaming ou encore aux vues sur vos clips.

Par ailleurs, dans cet exemple le nombre d’albums vendus est notre indicateur clé de performance (ou ICP). C’est cet indicateur que l’on va surveiller au quotidien pour savoir si tout va bien.

Mais on peut également y adjoindre d’autres indicateurs plus secondaires, permettant de mieux analyser les résultats, comme le taux de conversion ou la taille de votre fanbase.

Votre budget

C’est beau d’avoir des objectifs, mais si votre budget ne vous permet pas de les atteindre, alors ils ne sont pas réalistes et ne devraient donc pas être considérés sous cette forme.

Une chose que beaucoup de musiciens ne réalisent pas, c’est qu’ils ont besoin de budgéter. Le but principal étant de ne pas se retrouver avec un découvert au milieu de votre campagne. C’est mieux.

Cela sert à minimiser les risques, mais aussi à considérer au bon moment toutes les sources de revenus pour financer votre projet.

Ainsi, le mieux est de déterminer votre budget en amont afin de savoir ce que vous pouvez vous permettre.

Considérez toutes les alternatives afin d’obtenir le meilleur rapport résultat-investissement, mais assurez-vous que votre plan soit réaliste sinon vous n’atteindrez jamais vos objectifs.

plan strategie musicale

Votre planning prévisionnel

Maintenant que vous savez à qui vous vous adressez, que vous avez estimé votre budget et que vous avez défini des objectifs précis, vous pouvez mettre à plat votre plan d’action.

En somme, on parle ici de toutes les actions opérationnelles que vous allez effectuer pour atteindre vos objectifs.

Et cela peut regrouper de nombreux domaines en fonction de l’objectif : la publicité, le networking, le booking, les relations presse, le community management, la création de contenu, le branding, la distribution, etc.

Définissez d’abord les points que vous allez prioriser au fil des semaines et de quelle manière. Si votre plan marketing concerne une période assez longue (6 mois à 1 an), passez plus de temps sur le premier trimestre, quitte à faire des mises à jour de votre plan marketing après plusieurs mois.

En effet, vous risqueriez de perdre trop de temps à tout planifier en avance, puisqu’il y a de grandes chances que la situation évolue et mette à mal votre planning.

La manière la plus simple de procéder consiste à créer dans un tableur un rétroplanning, c’est-à-dire une sorte de calendrier, avec en abscisse les principales catégories de tâches à effectuer et en ordonnée les mois ou les semaines à venir. À l’intersection vous pouvez détailler le type de tâche précis à réaliser à ce moment donné.

Ce rétroplanning vous permettra d’avoir une vision globale du travail à faire sur cette période.

Une campagne de promo pouvant être assez lourde et laborieuse, plus on peut gagner en simplicité, plus il sera facile de passer à l’action efficacement.

Par la suite, votre rôle sera d’analyser les résultats de vos efforts par rapport aux objectifs que vous aviez définis. Il sera alors peut-être nécessaire d’ajuster la formule pour enlever ce qui marche le moins bien et d’amplifier ce qui marche le mieux.

Vous pouvez aussi éventuellement découper votre plan marketing en plusieurs phases en fonction de la nature de la campagne (exemple : prélancement, sortie, promotion).

Exemple d’un plan marketing de groupe de musique

Sur cette page, vous trouverez le plan marketing du groupe de rock alternatif anglais alt-J (∆).

Ce plan décrit comment le groupe s’y est pris pour se faire connaître sur le marché US, après avoir conquis le Royaume-Uni. À lire !

Conclusion

Naturellement, les artistes n’ont pas le réflexe de créer des plans marketing quand ils en ont vraiment besoin, c’est-à-dire pour concevoir des campagnes promo dignes de ce nom.

Cependant faites-moi confiance, tous les efforts que vous mettrez dans la réalisation d’un tel document seront payants à terme, si vous suivez ces différents conseils.

Cela vous fera gagner en temps, en argent et en sérénité. Rien ne vaut un musicien préparé.

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical