Comment Optimiser son Emploi du Temps Quand on est Musicien ?

gerer-temps-musicien

Aujourd’hui on va parler d’un sujet crucial pour les musiciens-entrepreneurs, qui est celui de l’équilibre à trouver entre l’aspect artistique et l’aspect business d’une carrière musicale.

En effet, comme vous devez le savoir, je défends l’entrepreneuriat musical et le fait que les artistes modernes doivent agir comme des startups.

Mais il est vrai que parfois, au quotidien, on peut avoir du mal à bien concilier art et marketing, quand on ne sait pas quoi prioriser, comment optimiser son emploi du temps et qu’on devient déborder.

À vrai dire, je fais cet article en réponse à une cliente de Marketing Musical qui me dit :

« Comme beaucoup d’artistes en autoproduction, je me retrouve avec une multitude de chapeaux à porter. Bien que j’aie une belle équipe de gens qui s’investissent et qui croient au projet, je trouve très difficile de concilier la création, la gestion et la promotion du projet. J’aurais besoin de 36 heures dans une journée… As-tu des conseils à donner à ce sujet? Existe-t-il un ordre de priorité aux différents aspects? J’ai l’impression de ne jamais pouvoir mettre assez de temps sur chaque chose et d’être contrainte à négliger certains dossiers… »

Dans cet article, je vais répondre à tous ceux qui seraient intéressés par cette question en 3 conseils pour mieux concilier business et musique au quotidien et optimiser votre gestion du temps.

1. Priorisez les tâches du cycle actuel

Le premier conseil c’est de ne pas créer des priorités, mais de voir quelles tâches sont naturellement plus importantes actuellement.

Il faut comprendre que l’activité d’un musicien pro est cyclique. On va de phase en phase et les priorités ne sont jamais les mêmes.

  1. En l’occurrence, lors de la phase de création, on va se focaliser sur l’artistique, tout en documentant et partageant le processus à des fins marketing
  2. Dans la phase suivante, celle de production, on va conclure le travail artistique et on va préparer la vente du produit
  3. Enfin, dans la phase de promotion, l’aspect commercial est au premier plan, mais il reste important de sortir de nouveaux contenus musicaux à intervalle régulier

Souvent quand des musiciens se sentent déborder, c’est parce qu’ils veulent tout faire à la fois.

Or il faut comprendre dans quel cycle vous êtes actuellement pour déterminer la meilleure action à effectuer maintenant.

En fonction du cycle, vous devez avoir des objectifs qui vous permettent de rester en total contrôle de votre carrière aussi bien pour l’aspect commercial que l’aspect artistique.

Si vous avez comme objectif à court terme de partir en tournée, vous savez que vous allez devoir énormément répéter, bosser votre spectacle, mais aussi vous occuper du booking et de la promotion des évènements.

Identifiez clairement toutes les différentes tâches à accomplir pour atteindre votre objectif du moment, le reste est secondaire.

2. Ayez un plan

C’est certain que vous allez galérer, si vous vous levez le matin, que vous ne savez pas ce que vous allez faire aujourd’hui, le lendemain, le jour d’après, etc.

Ainsi, il vous faut un plan pour la journée, pour la semaine, pour le mois et pour les 6 mois à venir (au moins).

Vous ne pouvez pas avancer à tâtons et agir selon votre bon vouloir. Il faut planifier et exécuter les tâches que vous avez identifiées en fonction de vos objectifs.

Je sais pertinemment qu’il y a toujours des imprévus ou des choses que l’on ignore, mais organiser autant que possible les tâches à effectuer vous aidera grandement.

Créez un calendrier avec Google et commencez à répertorier de manière réaliste toutes les tâches en fonction du cycle dans lequel vous êtes et des deadlines. En vous y référant tous les jours, vous saurez où aller.

Cela peut sembler inutile, mais je vous assure que calendrier est l’outil de gestion le plus utilisé au monde dans le business, or je vous rappelle que votre projet musical est une startup, vous devez vous organiser.

3. Adoptez des habitudes productives

Le troisième conseil, une fois que vous avez votre plan, c’est de l’adapter afin de gagner en productivité

Vous devez trouver un emploi du temps, comprenant vos tâches commerciales et artistiques, qui vous conviennent au mieux.

  • Peut-être que vous préférez faire de la musique un jour, puis des actions marketing le lendemain ?
  • Peut-être que vous préférez vous occuper de l’aspect business le matin et de l’artistique, l’après-midi, ou bien l’inverse ?
  • D’autres personnes préfèrent tout faire à la fois, aussi bien l’écriture de nouveaux titres, que du démarchage par email ou des publications sur les réseaux sociaux, est-ce votre cas ?

À vous de voir ce qui est le plus efficace pour vous.

Mais n’hésitez pas à essayer différentes formules, car vous aurez besoin d’habitudes productives pour avancer.

Conclusion

Il vous faut des objectifs clairs et réalistes, un plan concret et une routine forte pour garder la tête au-dessus de l’eau et ne pas vous faire happer tout d’un coup par la quantité faramineuse de travail à fournir.

Ce n’est pas une chose aisée, c’est pourquoi si vous pouvez faire appel à d’autres personnes pour déléguer ou même automatiser certaines tâches, n’hésitez pas.

Dans tous les cas, soyez patient, persévérez et ne culpabilisez pas, car si votre projet est en mouvement et en croissance, alors vous allez dans la bonne direction

Si vous lisez cet article, c’est certainement car vous avez de bonnes bases pour ce qui est de l’aspect artistique de votre projet musical.

Ainsi, si vous souhaitez en savoir davantage sur le marketing et la promotion musicale pour les musiciens indépendants, je vous invite à vous abonner à la newsletter, ci-dessous, si ce n’est pas déjà fait.

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical