Networking pour les Musiciens : Comment Développer votre Réseau ?

Et si le networking, ce n’était pas ce que vous pensez ?

La plupart des musiciens sont conscients qu’ils devraient passer davantage de temps à développer leur réseau, mais ne savent pas comment faire ou se sentent mal à l’aise quand il s’agit de prendre le rôle du « commercial ».

Il s’agit d’un réel problème que j’ai moi-même bien connu. Mais il faut comprendre que c’est grâce à votre réseau que les portes s’ouvriront pour vous : plus de concerts, plus de fans et surtout plus de collaborations avec les pros.

Vous avez besoin de l’aide des autres pour avancer dans votre carrière musicale, qu’il s’agisse d’artistes (collaboration > compétition), de promoteurs ou d’influenceurs.

Pour cela, il faut commencer à être où ils sont : en concert, en festival, à des évènements professionnels et bien sûr, sur les réseaux sociaux.

Peu importe le succès que vous avez connu jusqu’à maintenant, il est crucial de sortir de votre zone de confort et de consacrer du temps à votre réseau si vous souhaitez viser une plus grande échelle.

Étant donné que vous ne pouvez pas vous permettre de passer à côté de cela, dans cet article, nous allons voir comment développer efficacement votre réseau en tant que musicien.

1. Ciblez vos interlocuteurs

Rien ne sert d’approcher tous les contacts que vous trouvez dans le but que l’on prête attention à votre projet. Il vaut mieux avoir 1 connexion forte plutôt que 50 superficielles.

Par conséquent, que ça soit en ligne ou hors ligne, identifiez les personnes qu’il serait le plus pertinent pour vous de contacter en fonction de vos besoins, de votre avancement et de ce que vous proposez.

Généralement, si vous filtrez correctement, votre taux d’échec sera bien plus faible. Ciblez par exemple les pros qui travaillent avec des projets similaires au vôtre.

Et pour cause, si vous visez n’importe qui vous ne ferez que perdre votre temps et le leur, ce qui pourrait ternir très rapidement votre réputation sur le marché.

De même, gardez en tête que vous ne devez contacter vos cibles que si vous êtes 100% prêt, aussi bien dans votre tête que pour ce qui est de votre musique.

Pour débuter, n’hésitez pas à viser large à la base pour ce qui est du public avec lequel vous souhaiteriez rentrer en contact. Il n’y a pas que les promoteurs, les labels et les managers qui peuvent vous aider dans votre carrière musicale.

Parfois, il peut être intéressant d’aller à la rencontre des autres professionnels qui pourront vous faire avancer à leur manière.

Tous les contacts ne vous donneront pas des opportunités intéressantes, mais si vous n’étendez pas votre réseau c’est certain que l’on ne vous proposera rien.

À mesure que vous faites votre recherche, vous devriez ajouter vos nouvelles cibles dans une base de données dédiée entièrement à votre networking.

Celle-ci devrait inclure les coordonnées, vos commentaires et l’avancée de vos prises de contact. Créez simplement un document Excel pour faciliter votre réseautage et mettez-le régulièrement à jour.

2. Pitchez efficacement

Même en dehors des évènements dédiés au networking, vous devez être prêt à dégainer à tout moment un pitch précis à propos de votre projet musical et qui dure maximum 15 secondes.

Sur le Web, vous devez présenter en quelques lignes votre histoire, votre meilleur son et vos meilleures vidéos pour ne pas ennuyer votre interlocuteur.

Ne gâchez pas vos chances et donnez une brève présentation à la personne que vous contactez.

En effet, votre interlocuteur doit être en mesure de connaître les grandes lignes de votre projet assez rapidement, si vous voulez capter et préserver son attention.

Toutefois, une fois les présentations faites, n’ayez pas la maladresse de pousser immédiatement après le pitch votre interlocuteur à accomplir une action en votre faveur ou à lui demander un service.

Rangez votre démo et préparez-vous à échanger et à écouter.

Comme on va le voir, le timing est très important et ce n’est sûrement pas dès l’introduction que vous devriez chercher à aller plus loin.

developper-reseau-musicien

3. Apportez de la valeur

Développer son réseau peut être perçu comme une activité relativement égoïste et centrée autour de sa propre personne. Après tout, on fait cela pour développer notre projet musical avant tout.

Cependant ce serait une erreur de s’arrêter à cela. En effet, le networking c’est avant tout construire des relations fortes et sincères.

Le networking, c’est apporter de la valeur à l’autre, sans forcément attendre quelque chose en retour.

Par exemple vous pouvez vous faire remarquer en aidant quelqu’un à résoudre un de ses problèmes ou en permettant à deux de vos contacts de se rencontrer.

Le networking ne consiste pas seulement à parler de soi ou à distribuer des cartes de visite.

Si vous rendez service à une personne par exemple en lui proposant une collaboration ou en lui permettant de rencontrer un de vos contacts, il y a de fortes chances qu’un jour ou l’autre elle vous rende la pareille.

Pour cela, faites en sorte que la conversation soit centrée sur votre interlocuteur et ses besoins, et non sur vous et votre musique.

4. Posez des questions et écoutez

Cela peut paraître surprenant, mais si vous n’êtes pas en mesure d’apporter directement de la valeur à quelqu’un, une manière de rentrer facilement en contact et d’initier la conversation c’est de lui poser une question ouverte et intéressante, aussi bien en face à face, que sur Twitter ou par email.

D’ailleurs, peut-être que cela vous permettra d’identifier un de ses besoins, auquel vous pourriez répondre par la suite.

Dans tous les cas, cela vous donnera l’occasion de mieux connaître cet individu, sans vous mettre en avant et ainsi construire une relation plus censée.

Après tout, l’interaction que vous pouvez avoir avec cette personne est bien plus importante que n’importe quel pitch. C’est pourquoi les questions ouvertes et l’écoute active sont vos meilleurs alliés.

reseau-social-musicien

5. Acceptez le rejet

C’est évident que quand vous cherchez à entrer en contact avec une personne et à créer du lien, vous vous mettez en position de vulnérabilité. Vous demandez son attention à l’autre et vous n’êtes pas sûr de l’obtenir.

Mais l’erreur la plus courante et la plus regrettable c’est de prendre trop à cœur les rejets. C’est de se sentir attaqué personnellement quand vous n’obtenez rien de plus qu’un refus ou un silence.

Or, très souvent ces personnes sont juste trop occupées ou vous ne les avez juste pas assez intéressées lors de votre première approche. Ce n’est pas une raison d’abandonner.

Parce que vous devriez toujours donner une seconde chance à ceux qui vous rejettent, ne sabotez pas tout en prenant personnellement leur refus comme une insulte, voire en leur envoyant un message aussi assassin qu’absurde.

Le rejet fait partie intégrante de ce métier. Toutes les relations ne sont pas destinées à marcher. Acceptez cela et passez à la prochaine étape.

6. Relancez à chaque fois

Au lieu de vous sentir attaqué par une réponse négative ou une absence de réponse, vous devez prendre l’habitude de relancer au lieu d’abandonner, éventuellement en améliorant votre pitch.

Cela peut être par email, par téléphone, ou par texto en fonction de ce que vous avez à votre disposition.

En effet, il se peut que la personne en question ait juste besoin d’un rappel pour que vous obteniez ce que vous désirez.

Autrement, c’est une bonne manière d’essayer différentes approches et de voir ce qui marche le mieux. Dans tous les cas, prenez l’habitude de relancer (après une semaine ou deux) les contacts qui ne vous répondent pas dans un premier temps.

Conclusion

En bref, que vous alliez à une conférence musicale comme le MaMA ou que vous cherchiez à contacter des pros ou d’autres artistes grâce à Internet, gardez en tête tous ces conseils afin de vous faire remarquer de la bonne manière et d’étendre votre réseau.

Rappelez-vous surtout que vous devez être avant tout dans l’écoute, le partage, tout en étant concis et amical.

En attendant, si vous voulez rapidement rencontrer un grand nombre de musiciens ambitieux et motivés, je vous invite à rejoindre le groupe privé Facebook de Marketing Musical en cliquant ici !

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical