Comment Financer sa Carrière Musicale et Avoir plus de Budget pour ses Projets ?

financer projet musical

Vous voulez produire un album, partir en tournée, proposer plus de merchandising, réaliser un clip vidéo ?

Le problème est sûrement que vous manquez de budget.

De cash.

De financement.

Comme on l’a vu jusqu’à maintenant, il existe bien des manières de gagner de l’argent quand on est musicien.

Cependant, la question du financement d’une carrière musicale est bien plus complexe.

Ici on ne parle pas seulement de vendre ou de monétiser ponctuellement, on parle de pérenniser son projet musical pour les années et décennies à venir.

S’agissant d’un sujet ô combien important il est normal de ne pas savoir comment l’aborder quand on démarre sa carrière !

Dans cet article, nous allons voir plusieurs méthodes à utiliser pour financer votre projet musical sans avoir à vendre de la drogue ou à braquer une banque.

1. La diversification des sources de revenus

Pourquoi ne pas développer votre start-up musical tel un vrai entrepreneur, avant de démarcher les investisseurs potentiels ?

Vendez votre musique !

Qu’il s’agisse de faire des concerts ou de vendre du merchandising, la première source de financement qui vous permettra de pérenniser votre carrière, c’est à vous de la créer.

C’est à vous de créer de la valeur et de vendre vos produits et services, à vos fans ou à des pros.

Mais encore faut-il considérer toutes les options et ne pas mettre tous les œufs dans le même panier.

Monétisez votre musique, multipliez les sources de revenus et saisissez les opportunités qui vous permettront de gagner durablement, puis de réinvestir.

Concerts, merch, vente, etc. C’est le cœur du métier de musicien professionnel, alors foncez !

Évidemment, la diversification de vos revenus est un processus qui requiert beaucoup de temps et d’investissements initiaux, ainsi vous trouverez plus bas d’autres idées à mettre en place conjointement.

2. Les campagnes de crowdfunding

Vous le savez sûrement, le financement participatif est une méthode redoutable pour financer votre prochain produit ou projet.

Vous définissez le montant que vous souhaitez lever, avant quelle date et quelles sont les différentes récompenses en fonction des contributions, et c’est parti !

Le service qui héberge votre campagne prendra sa commission, mais vous fournira tout ce dont vous avez besoin pour communiquer et convaincre vos fans.

Avec cette méthode, au lieu de rechercher une poignée d’investisseurs qui vont investir des sommes importantes (subventions, mécènes, sponsors), on va plutôt demander à un grand nombre de personnes de contribuer un petit peu en leur offrant des récompenses en fonction de leur contribution.

Ce concept permet donc aux musiciens de demander à leurs fans de participer ponctuellement au financement de projets majeurs pour leur carrière : EP, albums, clips, tournée, etc.

L’avantage est que cela permet à l’artiste de proposer des offres haut de gamme qu’il ne proposerait autrement pas à ses fans, leur donnant la possibilité de s’impliquer encore davantage.

Par ailleurs, cela permet de savoir facilement si le projet en question intéresse la fanbase actuelle, en mettant en place ce système de précommande :

  • Si votre campagne est un succès, alors vous aurez été payé avant d’avoir produit votre album, votre merchandising ou votre clip, ce qui réduit drastiquement les risques
  • Si votre campagne n’atteint pas son objectif, alors vous saurez que ce n’est pas le bon moment pour sortir un tel produit ou que l’offre est à revoir et cela vous aura économisé un lancement raté

Toutefois, il faut bien comprendre qu’il vous faudra avoir une communauté déjà assez importante avant de pouvoir prétendre à ce type de financement.

Parmi les sites de crowdfunding les plus connus et les plus utilisés par les artistes, on retrouve Kickstarter, Indiegogo, Ulule, KisskissBankbank ou encore PledgeMusic.

En savoir plus :

financement participatif projet musical

3. Le financement participatif basé sur le principe du pourboire

Dans son fameux article des « 1000 vrais fans », Kevin Kelly révèle que si un musicien fait en sorte que 1000 de ses fans lui donnent chaque année 100$, alors son chiffre d’affaires annuel sera de 100000 $, ce qui est très confortable pour un musicien d’aujourd’hui.

Le problème, c’est qu’au quotidien, le musicien ou groupe de musique moyen va avoir du mal à faire en sorte que son fan lui donne de l’argent pour chaque produit musical, produit de merchandising ou concert.

Par ailleurs, s’il réussit à le convaincre une année, alors l’artiste devra proposer de nouveaux produits musicaux, de nouvelles pièces de merchandising et de nouveaux concerts dans sa région les années suivantes pour espérer l’intéresser à nouveau et lui faire dépenser ses 100$.

Cela pose problème.

Une solution consiste donc à demander à vos fans de contribuer financièrement à votre projet musical sur la durée.

Les services de mécénat participatif ont vu le jour il y a quelques années de cela, comme Patreon ou Tipeee, afin que vous puissiez donner à vos fans la possibilité de vous payer le montant qu’ils souhaitent à chaque fois que vous sortez un nouveau contenu, par exemple une vidéo ou bien une chanson.

La bonne idée est que vos fans peuvent même décider d’un montant mensuel maximum afin de maîtriser leur budget.

Ce modèle économique est particulièrement adapté aux artistes qui publient régulièrement du contenu en ligne, comme les musiciens Youtubeurs.

Par ailleurs, pour encourager les fans, le service permet au musicien, de la même manière que pour les campagnes de crowdfunding, d’offrir aux fans mécènes du contenu exclusif en fonction de leur contribution.

L’énorme avantage de cette source de financement est qu’il s’agit d’un revenu continu, sur la durée et qui complète facilement vos autres activités, du moment que vous avez déjà une communauté active et un calendrier de contenu adapté.

4. Les aides et subventions

Si vous souhaitez financer un projet, mais que vous ne souhaitez pas (ou que vous ne pouvez pas) passer par le crowdfunding ou la vente, il existe d’autres options à votre disposition.

En effet, en francophonie, un grand nombre d’organismes peuvent participer financièrement à votre production et à votre développement sous la forme d’aides et de subventions.

Bien entendu, il faut remplir des conditions d’obtention parfois difficiles, passer par beaucoup de paperasse, mais ça vaut toujours le coup de se renseigner au maximum pour ne pas passer à côté d’une aide.

L’autre intérêt de ce type de financement, c’est que ça pourra vous faire gagner en visibilité, développer votre réseau et vous donnez un nouvel argument de poids pour communiquer avec des pros.

Le souci, c’est que cela peut prendre un certain temps à compléter, en parallèle du projet financé en lui-même, sans que vous ayez la certitude que cela marchera.

Sacem, ADAMI, FCM, collectivités…

Renseignez-vous, car les aides sont bien plus nombreuses que vous ne le pensez et pas toujours offertes par les mêmes organismes !

Je vous invite notamment à découvrir le site monprojetmusique.fr qui regroupe toutes les infos à ce sujet pour les créateurs de musique.

financement carriere musique

5. Les mécènes et investisseurs

Il arrive parfois que des individus (assez fortunés) investissent dans des projets musicaux qui leur semblent porteurs ou novateurs.

Il s’agit souvent d’une très bonne option puisqu’en plus du financement, vous décuplerez votre réseau et vous serez accompagné dans une certaine mesure dans votre développement, en fonction de la nature du mécène.

Mais il faut garder en tête que les investisseurs demandent généralement un retour sur investissement extrêmement élevé.

Pour les convaincre et collaborer avec eux, vous devez travailler dur, d’autant plus qu’il n’est pas facile d’entrer en contact avec eux.

Ainsi, mettons les choses au clair :

Il est immensément compliqué de trouver un investisseur ou mécène pour votre musique si vous démarrez de zéro.

Mais trouver quelqu’un qui peut investir dans votre projet à la fois financièrement et humainement peut radicalement booster votre carrière.

Faîtes toutefois attention de garder votre indépendance et de ne vous engager que ce sur quoi vous souhaitez investir actuellement.

6. Les sponsors

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le sponsoring n’est pas réservé qu’aux artistes les plus connus.

En effet, du moment que votre audience, votre univers ou vos compétences intéressent un business, celui-ci pourra y déceler un certain potentiel économique, par exemple si vous contactez des marques dont le client type correspond exactement à votre fanbase.

Le tout est de proposer en échange de la compensation financière, une contrepartie intéressante pour le business.

Cependant, gardez en tête que les sponsors peuvent vous aider pour autre chose que le financement : concours pour vos fans, promotion croisée, réductions, réseau, publicité, produits ou services gratuits, etc.

Soyez créatif et n’hésitez pas à demander !

En retour, vous pouvez par exemple promouvoir les produits de cette entreprise de bien des manières : sur votre site, sur les réseaux sociaux, dans vos vidéos, à vos évènements, sur vos affiches, sur la pochette de votre album, via des placements de produit dans votre clip ou même sur scène, etc.

Pour convaincre le business de vos rêves, vous aurez besoin de partager des informations précises concernant votre audience et votre approche marketing.

Combien de fans avez-vous ? De super fans ? D’abonnés à votre liste d’email ? De personnes à vos concerts ? De vues sur Youtube ? D’abonnés sur les réseaux sociaux ? Que savez-vous de vos fans ?

Conclusion

Job alimentaire, prêt à la banque, demande à des proches ou à de la famille, etc.

En dehors du monde de la musique, il existe encore une pléthore de façons de financer votre création musicale et vos projets.

Mais vous gagnerez bien plus à vous focaliser sur les options réservées aux musiciens et artistes.

Tout le challenge réside dans le fait de démarrer cette « levée de fonds ». Dans le fait d’oser demander.

Mais une fois que vous commencerez à recevoir des financements, vous pourrez les réinvestir dans vos projets à venir, mettre la machine en route et pérenniser votre carrière.

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical