Doit-on Faire Semblant ou Mentir quand on Se Lance dans la Musique ?

faire-semblant-musique

Voulez-vous connaître un secret que beaucoup de musiciens amateurs ignorent quand il s’agit d’avancer dans l’industrie musicale ?

Vous devez faire semblant.

Faire semblant aussi bien en ligne, à vos concerts qu’avec votre réseau.

Comme les anglophones le disent, « fake it until you make it ».

Il n’y a pas de traduction littérale à proprement parler, mais cela pourrait ressembler à : « Fais semblant et imite ce que tu veux devenir, jusqu’à ce que tu réussisses et que le reste suive».

Ce concept est extrêmement important pour gagner en confiance vis-à-vis de votre projet musical, surtout si vous démarrez.

Dans cet article, on va voir les deux contextes dans lesquels vous devriez faire semblant par rapport votre carrière.

1. Avec les pros : Pour obtenir des opportunités

Il s’agit de vous mettre dans les meilleures conditions pour obtenir les opportunités qui comptent en agissant comme si vous saviez exactement quoi faire.

Que ce soit avec un promoteur, des journalistes ou encore un label, ne montrez pas vos doutes, vos peurs et ne dévoilez jamais que vous ne savez pas forcément comment vous y prendre.

Il faut savoir que si on fait appel à vous, ce n’est pas seulement pour vos compétences et votre éventuelle expertise.

Mais si vous n’avez pas vous-même confiance en vous, car vous manquez d’expérience, alors pourquoi quelqu’un d’autre vous ferait confiance ?

Vous devez réagir comme si vous aviez fait 50, 100 ou 200 fois ce que l’on vous demande.

C’est un challenge de sortir de sa zone de confort, d’anticiper les demandes des pros, mais ça sera la manière la plus rapide d’apprendre et de progresser.

Vous devez faire semblant de savoir où vous allez, si vous souhaitez que l’on vous ouvre des portes.

Vous devez faire semblant d’être un musicien pro, si vous voulez devenir un musicien pro.

C’est seulement une fois que les choses sont en route, que vous pouvez vous demander comment vous allez faire pour satisfaire les exigences de ces professionnels.

Et dans 99% des cas, c’est à votre portée et les doutes que vous pourriez avoir sont injustifiés.

Bien entendu, il existe des dérives, comme par exemple des musiciens qui vont mentir sur leur avancement ou leur fanbase.

Faire semblant, c’est okay, mais mentir, non.

Si vous mentez à votre interlocuteur et que celui-ci réalise que vous êtes incapable de réaliser le travail demandé, alors l’information circulera très rapidement.

Faîtes semblant, mais visez des opportunités qui correspondent à l’état actuel de votre carrière.

Prenez confiance en vous pour passer au niveau suivant, mais ne mentez pas pour sauter les étapes. Comportez-vous comme l’artiste pro que vous voulez être.

2. Avec les fans : Pour booster votre marketing

Si vous souhaitez devenir une rockstar aux yeux de tous, il va certainement falloir modifier votre image de marque et votre communication afin de plaire à votre audience cible et mettre en avant une histoire qui attire les fans.

Cela ne veut pas dire que vous devez mentir sur votre carrière, votre bio ou votre talent.

  • Ne vous comparez pas à Jimmy Hendrix si vous ne savez pas accorder une guitare
  • Ne dîtes pas que vous êtes apparu dans certains magazines musicaux, si ce n’est pas le cas
  • Ne mentez pas sur votre histoire, mais orientez votre branding en mettant en valeur certains faits

Soyez authentique, agissez comme si vous aviez déjà atteint votre but, en renvoyant la meilleure première impression possible en fonction de ce que vous visez, partout où vous êtes présent.

Si le talent et la musique suivent alors vous atteindrez votre but.

Pensez à vos concerts, à vos passages médias, à vos clips, à vos photos, à votre message, mais aussi à votre présence en ligne.

Beaucoup d’artistes ont des pages et des sites qui font plus amateur qu’autre chose et qui nuisent grandement à leur image de marque, alors que l’on peut tant faire pour communiquer votre univers.

Vous devez avoir une présence en ligne aussi pro que votre son ou votre image, sinon en moins de 2 secondes les fans potentiels vous catégoriseront comme artiste ou groupe amateur.

Même si vous commencez dans la musique, vous pouvez avoir des pages sur les réseaux sociaux et un site officiel qui attirent, de par l’imagerie, le storytelling et le message.

N’attendez pas d’avoir sorti 3 albums pour avoir une présence en ligne aussi pro que votre artiste favori.

Vous n’avez besoin de l’autorisation de personne pour définir votre branding, même si cela peut être maladroit au premier abord.

Faîtes semblant dans un premier temps et cela deviendra naturel.

Conclusion

Au fur et à mesure que vous gagnez en confiance dans votre projet, vous saisissez plus d’opportunités, votre image de marque se précise, vous attirez des fans plus qualifiés, vous devenez ce que vous imitiez et vous n’avez plus besoin de faire semblant.

À chaque fois qu’un nouveau challenge se présente à vous, agissez comme si vous étiez déjà ce que vous voulez être.

Agissez comme l’artiste pro que vous voulez devenir.

Et assurez-vous que toute votre carrière aille dans ce sens-là, vos lives, vos réseaux sociaux, vos supports de communication, vos interactions avec les médias et les pros, etc.

C’est comme cela que la majorité des artistes établis débutent, alors ne vous retenez pas, du moment que vous ne tombez pas dans le mensonge et que vous restez authentique.

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical