5 Erreurs à Éviter pour Rentabiliser les Pubs Facebook pour votre Musique

De plus en plus de musiciens se lancent dans la publicité ciblée sur la plateforme, mais sont rapidement découragés par leur manque de résultat.

Ils génèrent peu de clics, leurs pubs sont chères et finalement ils ont le sentiment que ça revient à jeter de l’argent par les fenêtres.

C’est extrêmement dommage parce que la pub Facebook est certainement le meilleur moyen actuellement d’investir dans votre projet musical.

C’est pour ça que dans cet article, on va revenir sur les 5 grandes erreurs que vous ne devez plus faire pour avoir des pubs rentables et efficaces et mieux promouvoir votre musique.

1. Acheter des j’aime pour votre page

Je ne parle pas ici d’acheter des faux fans, ce qui est totalement ridicule et que j’ai déjà abordé. Je parle d’acheter des vrais j’aime ciblés en passant par la plateforme de pub de Facebook.

Alors pourquoi s’agit-il d’une erreur si à la fin on obtient des vrais fans ciblés ?

Il est vrai que beaucoup de musiciens vont dépenser leur premier budget publicitaire là-dedans afin de booster en apparence la popularité de leur projet.

Le problème, c’est qu’avec ces publicités il suffit d’un clic pour que le fan potentiel aime votre page.

Ça peut sembler être une bonne chose, mais ça ne l’est pas.

On veut avoir des résultats, mais on veut aussi que l’audience soit un minimum exposé à notre marque avant d’aller plus loin. Sinon le taux de conversion sera peu pertinent et la qualité du fan du même niveau.

Si les curieux n’en apprennent pas plus à votre sujet dès le début, vous allez sûrement perdre votre argent.

On pourrait d’ailleurs parler du cas des likes farms, ces faux profils qui sont destinés à liker votre page si vous décidez d’acheter des faux fans.

Ils vont tenter de dissimuler leur activité aux yeux de Facebook en likant automatiquement des tas d’autres pages en plus de celles de leurs clients.

Le résultat est que si vous faîtes une campagne pour obtenir des j’aime légalement, vous allez forcément être liké par des like farms.

Et si par exemple vous ciblez mal votre pub, un jour vous vous rendrez compte en regardant vos statistiques qu’un gros pourcentage de vos fans est basé au Pakistan ou en Indonésie. Surprise !

Dans tous les cas, ces j’aime seront de très basse qualité et très durs à engager, donc peu rentables.

2. Ne faire que des boosts

Généralement, l’artiste qui débute avec la publicité Facebook va démarrer avec les boosts de publication. Pourquoi ? Parce que c’est simple, facile d’accès et efficace.

Les boosts sont une bonne manière de diffuser une publication devant vos fans actuels et de générer beaucoup d’engagement, de partages et de bouche-à-oreille. En somme, ça sert à promouvoir ponctuellement votre marque et vos annonces.

Quand vous sortez quelque chose de nouveau, comme un nouveau son, une annonce ou un article, vous voulez qu’un maximum de monde voît ça. Par conséquent, vous avez tout à gagner à dépenser quelques dizaines d’euros pour booster la publication.

Le but ici n’est pas d’avoir un retour immédiat sur investissement, mais plutôt de penser « branding » et « engagement », ce qui est très important dans votre stratégie marketing.

Mais ça s’arrête là.

Si vous voulez maximiser votre retour sur investissement, acquérir de nouveaux fans potentiels ciblés et décupler vos résultats, il faut faire autre chose que du boost.

Et vous avez beaucoup d’outils au potentiel énorme pour votre carrière : pubs vidéo, audiences personnalisées, audiences similaires, pixel de conversion, retargeting, etc.

Peut-être que vous vous dîtes que c’est trop compliqué et que ce n’est pas pour vous. Mais c’est bien plus intuitif que vous ne le pensez.

Peut-être que vous vous dîtes que ces techniques sont trop chères. Mais pas du tout, vous aurez plus de bénéfices si vous ne passez pas par le boost.

Je vous invite vraiment à faire vos propres tests et à ne pas faire que des boosts.

3. Vendre directement plutôt qu’acquérir des fans

Et pour cause, le premier objectif de vos campagnes ne devrait pas être d’augmenter votre engagement, votre nombre de j’aime ou même de vendre directement votre musique.

Ça devrait être d’acquérir en continu des nouveaux fans potentiels ciblés.

C’est là-dedans que vous devriez dépenser la majeure partie de votre budget publicitaire. C’est ce qui devrait être votre priorité au quotidien.

De la même manière que pour la partie organique de Facebook, vous ne vendrez jamais votre musique à un fan potentiel avant d’avoir créé du lien avec lui.

Par conséquent, arrêtez immédiatement de faire des pubs vers votre Bandcamp ou vers iTunes. C’est du gâchis à 300%.

Vous savez que vous ne devez pas faire des publications promotionnelles trop fréquemment pour vos fans actuels, alors faîtes-en encore moins pour vos fans potentiels.

Impressionnez-les avant de leur demander de sortir la carte bleue.

Ainsi, ne créez pas des pubs promouvant directement votre dernier album ou votre Bandcamp, car votre taux de conversion sera ridicule et vous n’irez nulle part avec ça.

Cherchez d’abord à acquérir le fan, pour ensuite le fidéliser et lui demander seulement plus tard d’acheter quelque chose. Ne commencez pas par la fin dans vos pubs.

Facebook pour les musiciens formation

La méthode pas-à-pas pour créer des publicités peu chères et hyper rentables et vendre plus de musique

4. Mal cibler vos ensembles de pubs

En effet, on croit souvent que l’on peut établir en avance qui va aimer nos sons et qui ne va pas les aimer. Mais très très souvent, on se trompe.

Même si vous avez l’impression qu’un projet musical ressemble au vôtre, il se peut que pour une raison ou une autre ça ne colle pas au niveau de vos pubs.

Il faut garder en tête que beaucoup d’utilisateurs vont liker des pages sans réellement en être des fans et donc être comptabilisés quand vous ciblez ce centre d’intérêt.

C’est particulièrement vrai pour les artistes populaires et les grosses pages Facebook. Or, cela fausse vraiment le résultat final.

D’ailleurs, un autre piège qui ressemble un peu à celui-ci, c’est de viser trop large au niveau du ciblage. N’allez pas cibler les fans de hard rock, de jazz ou de hip-hop, même si vous vous réclamez d’un de ses styles.

Vous n’irez nulle part avec ça, c’est bien trop vague. Si vous ciblez des millions d’utilisateurs, on ne peut plus appeler cela du ciblage.

Si vous ciblez les fans d’électro, vous allez avoir du mal à accrocher votre lecteur avec votre pub, car vous en savez bien trop peu à son sujet. C’est normal parce qu’il y a énormément de types de fans d’électro !

Ces personnes sont différentes et ne réagissent pas de la même manière quand ils voient votre image ou votre message, ainsi c’est compliqué pour nous de créer la publication parfaite pour eux.

Alors que va-t-on faire pour éviter ces deux pièges que sont le manque de ciblage et le fait de se baser uniquement sur son intuition ?

Eh bien, il faut tester vos différentes hypothèses de niches spécifiques et garder seulement les meilleures.

Pour cela, vous pouvez soit payer pour lancer la pub, soit faire un petit peu de recherche notamment en utilisant les statistiques d’audience dans le gestionnaire de pub.

5. Ne pas penser en termes de retour sur investissement et de rentabilité

Car notre but est d’avoir un retour sur investissement positif et d’atteindre le seuil de rentabilité. On veut idéalement gagner plus que ce que l’on dépense.

Pour cela, vous avez besoin d’un plan pour convertir ce trafic et pour vendre votre musique, sinon la publicité Facebook seule ne pourra rien pour vous, mis à part booster votre nombre de j’aime et la portée de vos publications.

Si vous n’avez pas de système en place, vous avez beau dépenser des centaines ou des milliers d’euros, rien de majeur ne se produira.

Le but de Facebook est de vous présenter devant une audience ciblée. Si votre message est défaillant ou que vous ne pensez pas à la finalité de la pub, ce n’est pas de sa faute.

On a vu dans l’erreur n°3 qu’il faut activement acquérir vos fans potentiels, mais il vous faut aussi la bonne stratégie pour monétiser votre fanbase.

Cela ne sert à rien de générer 100 clics à partir d’une population de 1000 fans potentiels, si aucun de ces fans ne rejoint votre communauté et n’achète.

L’objectif doit être d’atteindre le seuil de rentabilité. Ainsi, si vous gagnez 1000€ pour 1000 fans acquis vous savez que vous pouvez payer jusqu’à 1€ par conversion pour ne pas faire de perte.

Le bonus, c’est que si vous payez la moitié alors vous pourrez doubler vos gains sur votre investissement initial.

Oui, il existe d’autres manières d’utiliser la pub Facebook, mais vous n’irez pas bien loin juste avec quelques commentaires, likes et réactions en plus. Et surtout, ce n’est pas viable à moyen terme.

Vous devez acquérir vos fans puis rentabiliser la publicité.

Conclusion

La pub Facebook n’est malheureusement pas aussi évidente qu’on le souhaiterait. Il ne suffit pas de mettre un billet de 10 pour en recevoir un de 20.

Il faut avoir la bonne cible, le bon message et la bonne stratégie, si vous souhaitez que ça serve à quelque chose.

C’est une fois seulement que vous saurez exactement quoi faire, que vous pourrez décupler votre marketing musical grâce à la pub Facebook, tant le potentiel de la plateforme est illimité.

Vous pouvez d’ailleurs découvrir ma méthode complète sur Facebook pour les Musiciens afin d’aller plus loin et plus vite avec la publicité, si cela vous intéresse.

Je vous donne toutes les meilleures techniques pour promouvoir votre musique grâce aux pubs Facebook et bien plus encore !

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical

  • Salut Guillaume.

    Hmmm… je viens de lire cet article et l’autre que tu as écrit sur les publis sponsos, et tu me poses un dilemme là …
    Un de mes groupes revient d’un concert en Bretagne et a posté une photo pour remercier le public d’être venu et le lieu de nous avoir accueilli. On y a rajouté qques liens vers nos Bandcamp/Deezer/spotify à l’origine, à destination de ces gens qui se sont déplacés mais n’ont pas forcément acheté le CD sur place.
    Là dessus, dans son infinie mansuétude, FB a décidé, vu la «  » »performance » » » de la publi (237 vues et une dizaine de likes en moins d’une heure), de nous offrir 30€ de budget pub pour la sponsoriser.
    Là dessus, je m’interroge sur le ciblage le plus pertinent :

    1- nos fans (à peu près 760) soit très peu de personnes mais peut être plus de conversion à terme vers les liens «  » »bankables » » »

    2- un ciblage sur notre région + région limitrophes (incluant de facto la région où a eu lieu le concert)
    => 6K à 16K nouvelles personnes potentielles, facilement joignables physiquement parlant, pour un déplacement éventuel en concert avec nos moyens actuels, mais qui du coup ne nous connaissent pas encore, donc n’achèteront pas forcément, ça c’est logique, mais pourraient liker quand même…

    Vu que le projet démarre, et n’est pas encore vraiment sorti de la région, on se dit que de la nouvelle visibilité ne nous ferait pas de mal mais du coup, après t’avoir lu, j’ai l’impression qu’aucune de mes 2 idées ne tient vraiment la route ….

    Tu me recommanderais quoi sur ce coup là ?
    Merci d’avance pour tes retours.

    • Bande de veinards, 30€ de budget pub offert :D

      A priori, avec la solution n°1 (vos fans), le budget serait de toute façon bien trop élevé, n’est-ce pas ? Vous n’avez besoin que de quelques euros pour les cibler avec un boost j’imagine.

      C’est vraiment utilisable que sur cette pub votre budget offert ? Que sur le boost ? Quelles sont les modalités ? Parce que oui, je les ciblerai, sachant que le post est avant tout dédié à des fans. Mais il faudrait viser plus large en complément pour que ça ne soit pas du gâchis.

      • >> Bande de veinards, 30€ de budget pub offert :D

        Je te cache pas que j’ai été le 1er surpris, je savais même pas que ca se pratiquait. En même temps, j’avais déjà fait 2-3 simulations de budget/audience avec cette band-page là mais sans jamais rien valider. J’imagine que ça n’a pas dû leur échapper pour autant… C’est la carotte pour finir de piéger l’âne indécis je suppose ^^

        >> A priori, avec la solution n°1 (vos fans), le budget serait de toute façon bien trop >> élevé, n’est-ce pas ? Vous n’avez besoin que de quelques euros pour les cibler
        >> avec un boost j’imagine.

        C’est ça.

        >> C’est vraiment utilisable que sur cette pub votre budget offert ? Que sur le
        >> boost ? Quelles sont les modalités ?

        Apaprament oui. Pour les modalités, rien n’est précisé. Juste qu’ils appliqueront automatiquement 30€ de coupons une fois que ta pub sera validée.

        >> Parce que oui, je les ciblerai, sachant que le post est avant tout dédié à des
        >> fans. Mais il faudrait viser plus large en complément pour que ça ne soit pas du >> gâchis.

        Du coup ca soulève une autre question : qd je passe en mode « personnes choisies par l’intermédiaire du ciblage » ca peut également impliquer des gens qui likent déjà ta page ? Je croyais que c’était que des nouvelles personnes moi ???

        Ou alors il faudrait, que je passe en mode « Personnes qui aiment votre Page et leurs amis » ciblés sur les régions que j’ai indiqué ? (soit seulement 5,6K de portée max. estimée)

        • Etant données toutes ces limitations, il semblerait effectivement que la meilleure option soit « fans + amis des fans », Ça aurait été sympa de pouvoir utiliser ça différemment, mais bon… Facebook est Facebook héhé.