Crowdfunding pour les Musiciens : 7 Étapes pour Réussir

Réussir sa campagne de crowdfunding

Les campagnes de crowdfunding constituent un excellent moyen de financer un projet spécifique dans sa carrière d’artiste.

Aussi appelé financement participatif, ce système vise à donner une méthode alternative pour les structures indépendantes telles que les artistes ou groupes de musique de se financer auprès d’un grand nombre de donateurs.

Apparu il y a de cela quelques années, ce concept connaît une croissance continue et rapide, et de plus en plus de musiciens décident de franchir le pas et de créer leur campagne de crowdfunding.

On a vu apparaître tout type de projet de financement tournant autour de la musique : enregistrement d’album, la production de merchandising, la réalisation de clip vidéo ou encore des tournées entières.

En effet, il n’y a pas de limite à ce que vous pouvez demander, du moment que votre fanbase est prête à vous suivre. Et c’est là qu’il est important de suivre une méthode pas-à-pas afin de réussir sa campagne de financement participatif.

Voici donc 7 conseils à appliquer pour faire de votre levée de fond un succès !

1. Comprendre le crowdfunding

Si vous pensez qu’il suffit d’être présent sur une plateforme de financement participatif pour que votre projet soit gagné d’avance, alors vous vous mettez le clavier dans l’oeil. (Aïe.)

Sans fan ni visibilité, vous n’irez pas bien loin.

Car ce sont bien ceux qui vous suivent et qui vous admirent qui seront le plus susceptibles de booster votre campagne. Il n’est pas facile d’estimer la taille de son audience, sa loyauté et sa volonté à participer financièrement, alors votre campagne devra prendre ces inconnues en compte.

Combien avez-vous de fans sur les réseaux sociaux ? Combien de personnes viennent à vos concerts ? Combien d’inscrits avez-vous sur votre newsletter ? À combien estimez-vous leur budget moyen ? Vos fans sont-ils réceptifs à vos messages et appels à l’action ?

Toutes ces données vous permettront d’avoir une idée plus précise de ce que vous pouvez attendre d’une campagne de crowdfunding.

Beaucoup d’artistes (même reconnus) échouent et n’atteignent jamais leur objectif de financement, souvent à cause d’une trop grande gourmandise et/ou d’une incompréhension de leur fanbase. Ne gâchez pas votre chance et préparez-vous !

2. Choisir sa plateforme

Le crowdfunding, c’est tendance, et du coup de très nombreuses plateformes arrivent chaque jour avec leurs propres spécificités.

Ainsi, même si on privilégiera les références francophones et mondiales à l’image de Kickstarter, Indiegogo, Ulule ou Kisskissbankbank, il est primordial de comparer leurs caractéristiques et avantages.

À vous de prendre en compte les coûts de chaque plateforme (commissions, frais), les contraintes, les types de projets préférés, la taille de la plateforme, la réputation, les différents outils proposés, la langue du service ainsi que son expérience utilisateur.

Par exemple, PledgeMusic est une référence du crowdfunding pour musiciens, mais n’est que partiellement traduit en français, ce qui pourrait rebuter un grand nombre de vos fans.

En fonction de la plateforme choisie, le déroulement et la finalité de votre campagne pourront être bien modifiés.

Exemple Kisskissbankbank

3. Se fixer des objectifs

De combien auriez-vous besoin ? Combien vous coûteraient vos contreparties ? À combien s’élèverait le budget désiré en y ajoutant les frais liés à la campagne de crowdfunding (commissions, taxes, contreparties, marge de sécurité, etc.) ? Connaissant votre fanbase, cet objectif semble-t-il réaliste ?

Voici quelques questions qu’il vous faudrait prendre en compte afin de déterminer les objectifs pour cette levée de fonds.

Bien qu’il s’agisse d’un événement pour votre carrière, n’hésitez pas à rester raisonnable s’il s’agit de votre première campagne et que vous ne savez pas comment vos fans vont réagir.

Il serait plus que bête de faire une campagne de crowdfunding pour finalement vous endetter à cause d’un mauvais calcul du budget nécessaire.

4. Déterminer les contreparties

Il est indispensable de proposer une large gamme de contreparties allant de 5€ jusqu’à plus de 1000€. En effet, il faut bien tenir en compte que vos fans ne se ressemblent pas.

Beaucoup d’entre eux souhaitent faire un petit geste afin d’apporter leur pierre à l’édifice, quand d’autres sautent sur l’occasion de pouvoir profiter d’une expérience VIP unique.

N’hésitez pas à proposer à la fois des contreparties classiques et originales afin de satisfaire tout le monde : CDs, vinyles, éditions limitées, téléchargements, merchandising, dîner, appel/Skype, soirée avec le groupe, accès backstage, studio avec le groupe, leçon de musique, chanson personnalisée, retranscriptions manuscrites des paroles, concert privé, instrument signé, etc.

5. Planifier la campagne

Combien de temps va durer votre campagne ? Comment allez-vous alimenter le buzz pendant toute cette durée ? Quel est le coût de ces opérations ? De quoi avez-vous besoin ? Combien de temps serait nécessaire pour mettre tout cela en place ?

Durant cette 5ème étape, il s’agit de développer votre plan de diffusion et déterminer quel contenu sera diffusé sur quel canal et à quel moment.

Une erreur à ne pas commettre serait de faire la promotion de votre campagne qu’au début et à la fin de celle-ci. En planifiant vos actions pour la durée de l’opération, vous maintiendrez un intérêt constant même pendant la période creuse du milieu de campagne.

Veillez donc à réfléchir à :

  • La création de contenu original au fil de la campagne : nouvelle contrepartie, nouvelle vidéo, nouvel extrait d’une démo de l’album, etc.
  • Vos campagnes d’emailing et la création de listes segmentées
  • Vos publications détaillées sur les réseaux sociaux à chaque étape
  • Vos communiqués de presse, mises à jour et contacts avec les blogs et médias

Exemple Ulule

6. Préparer la base de la campagne

Afin de donner un maximum de chances de votre campagne, vous aurez besoin de produire du contenu promotionnel de qualité : vidéo de pitch, photos professionnelles, description complète, présence en ligne optimale (Youtube, Facebook, Twitter, Instagram et site web officiel).

Ces éléments sont essentiels puisque ce sont eux qui vont vendre votre projet à vos fans.

Il faut donc mettre tous vos efforts dans votre communication, afin d’avoir un résultat de qualité qui soit clair, distrayant et qui représente bien votre image de marque.

Pour cela, mettez-vous à la place de vos fans plutôt que du vôtre. C’est souvent ce que vos fans vont recevoir en échange et les raisons de vous aider, qui les feront ou non sortir la carte bancaire.

La vidéo est particulièrement importante. Tâchez de répondre à travers celle-ci aux principales interrogations liées à votre campagne, tout en y mettant les formes : qui vous êtes, quel est votre histoire, pourquoi cette campagne, quels sont les contreparties, remerciements, appel à l’action, etc.

Faîtes en sorte que cela soit autant que possible léger, amusant et informatif.

7. Communiquer sur la campagne pendant, avant et après

Durant toute la durée de la campagne de crowdfunding, il sera capital de tenir au courant les fans contributeurs comme les autres.

En tant que mécènes et supporters, il est plus que normal que vous leur démontriez votre transparence (calcul du budget, calendrier, partenaires, etc.) et que vous les informiez de la moindre mise à jour.

L’intérêt ici n’est pas de prendre l’argent de vos fans et de partir dans la nature faire votre album, mais bien de créer une connexion plus forte et réciproque que jamais.

Pour faire marcher cette campagne, vous aurez besoin de l’aide de tout votre réseau, c’est-à-dire :
– Vous-même et les différents membres de votre groupe
– Vos proches, votre famille et les professionnels qui vous suivent de près
– Votre fanbase et son réseau
– Le grand public et les médias généralistes

N’oubliez pas de surveiller au quotidien l’évolution de votre campagne afin de pouvoir améliorer ce qui ne marcherait pas. Soyez réactifs et à l’écoute de vos fans.

Peu importe le résultat final de votre levée de fonds, n’oubliez pas d’exprimer votre entière gratitude ouvertement à tous ceux qui vous suivent de près comme de loin. Vos fans n’aimeraient pas que vous preniez cette relation comme acquise et que cette connexion se résume à un transfert d’argent.

Soyez humains et restez proches d’eux même quand vous n’avez pas immédiatement besoin d’eux.

Conclusion

Ces conseils en tête, c’est maintenant à votre tour de tenter votre chance et de lever des fonds grâce à votre fanbase. Vous apprendrez d’autant plus en réalisant vous-mêmes vos campagnes alors n’hésitez pas.

Excellente campagne de crowdfunding à vous !

Musicalement,

Guillaume de MarketingMusical.fr