Comment BIEN Envoyer sa Démo à un Label de Musique ?

Comment envoyer une demo à un label

Si vous faites partie des personnes qui pensent qu’il est indispensable d’avoir le soutien et la logistique d’un label pour réussir dans la musique, alors il est capital que vous appreniez à envoyer votre démo de la meilleure des façons.

Car il ne suffit pas de spammer toutes les maisons de disques en espérant avoir une réponse. Il s’agit d’un processus réfléchi et qui se prépare bien à l’avance.

Dans cet article nous allons voir toutes les étapes nécessaires afin de mettre toutes les chances de votre côté dans l’envoi de votre démo à un label.

1. Avoir une démo à envoyer

Envoyer une démo, oui, mais quels titres ?

S’agit-il de chansons mixées et masterisées (sinon vous pouvez utiliser Landr) et prêtes à l’envoi ?

S’agit-il de vos meilleures chansons ?

Pour ce qui est du nombre de chansons à envoyer, n’envoyez jamais plus de deux titres.

Mettez-vous à place des directeurs artistiques qui n’ont pas envie d’écouter les albums entiers des centaines d’artistes qui les contactent toutes les semaines. S’ils veulent en écouter plus alors ils vous demanderont.

Veillez donc à choisir seulement vos deux meilleurs titres à ce jour. Si vous n’êtes pas sûr, vous pouvez même en envoyer qu’un seul, s’il est excellent.

2. Préparer l’envoi

Quand on se pose la question de la préparation de l’envoi, il faut aussi se poser celle du support. Allez-vous envoyer un CD par la poste ? Ou allez-vous préférer d’envoyer un email avec un lien redirigeant vers votre musique ?

De nos jours on préfère considérablement la seconde option, tant les CDs s’empilent dans les poubelles des labels de musique.

Faites donc en sorte d’avoir des fichiers audio d’une qualité assez honorable (au moins de 128 kb/s), complets (pas des extraits de 30 secondes), exclusifs (présents nulle part ailleurs) et avec des métadonnées remplies.

Une fois que vous avez les titres prêts, il faut les envoyer.

Pour cela, n’envoyez jamais de pièces jointes, mais pensez plutôt à utiliser des sites de stockage en ligne (comme Dropbox) ou le stockage de votre site Internet pour permettre un téléchargement facile de vos fichiers.

Vous pouvez également faire cela via des services de streaming (Youtube ou Soundcloud) ou un widget de streaming sur votre site via une page totalement privée et accessible via un lien.

Il est toujours préférable de réduire au maximum le nombre d’étapes et donc d’obstacles supplémentaires entre votre musique et le label.

3. Envoyer au bon label de musique

Vous êtes quasiment prêts à envoyer vos œuvres. Mais à qui envoyer tout ça ? Votre musique est-elle faite pour tout le monde ? Sûrement pas.

Il est donc important de faire sa recherche et de déterminer quels sont les labels de musique qui correspondent le plus à votre univers, à votre fanbase et à vos ambitions.

Si vous faites de la country, n’envoyez pas votre démo par un label spécialisé dans le post-hardcore.

Si vous avez du mal à trouver et à vous décider, n’hésitez pas à pousser la recherche un peu plus loin.

Sur quels labels sont signés vos artistes favoris ?

Y a-t-il des personnes dans votre réseau qui collaborent avec un label particulier ?

Quels labels acceptent ouvertement les démos spontanées ?

Il existe des milliers de labels rien que pour votre musique. Mais choisissez-en seulement quelques-uns avant d’aller plus loin. Et faites toujours en sorte de traiter chaque cas individuellement.

Astuce : n’envoyez pas d’emails groupés. Jamais.

Valorisez les relations que vous entretenez avec les professionnels du secteur. Cela commence dès votre email au directeur artistique du label.

4. Écrire un bon pitch

Ce n’est pas tout d’envoyer sa musique en disant « Bonjour » « Merci » et « Au revoir ». C’est déjà bien. Mais il faut plus. Il vous faut un vrai pitch.

Même si cela peut rebuter un grand nombre de musiciens, il est indispensable de suivre une structure adaptée et qui met en valeur la cohérence de votre projet d’artiste.

Voici quelques éléments clés à inclure :

  • Une présentation courte de votre projet et le but de ce message
  • L’URL pour accéder à votre démo
  • Quelques mots au sujet de ces titres (univers, composition, émotions, etc.)
  • Une courte bio mettant en valeur les faits marquants
  • Comment vous contacter

5. Envoyer et rester en contact

L’email est prêt ? Parfait, il ne vous reste plus qu’à appuyer sur envoyer et c’est parti !

Pour autant, ne vous attendez pas à une réponse immédiate. Loin de là.

Les labels et les maisons de disques reçoivent constamment des maquettes plus ou moins bonnes par email et la vôtre n’est pas prioritaire.

Si trois semaines après avoir envoyé votre démo vous n’avez pas de réponse, envoyez un simple message (style « Bonjour, avez-vous eu l’occasion d’écouter les titres que je vous ai envoyés ? J’aimerais beaucoup avoir votre feedback à ce sujet. »), afin de leur témoigner votre détermination et qu’ils vous gardent en tête.

Vous pouvez même aller plus loin en les suivant sur les réseaux sociaux et en les contactant individuellement.

Si vous n’avez pas de réponse ou que celle-ci est négative, ne désespérez pas.

Vous pourrez retenter votre chance plus tard, quand votre projet sera un peu plus mature pour le label.

Par ailleurs cela ne vous empêche pas de toujours vivre de votre musique et de développer votre carrière en indépendant. Alors, n’abandonnez pas et persévérez !

Conclusion

Démarcher les labels peut être une tâche assez ingrate. Mais si elle correspond à votre projet musical, mettez-vous à 150% dedans et préparez-vous au mieux.

Pour aller plus loin, je vous ai préparé un PDF exclusif sur les 15 erreurs à ne pas commettre pour réussir dans l’industrie musicale que vous pouvez télécharger dès maintenant en remplissant le formulaire ci-dessous.

Musicalement,

Guillaume de MarketingMusical.fr