RP : Comment Devenir votre propre Attaché de Presse Musique ?

attache de presse musique

Pour gagner en visibilité, en notoriété et en crédibilité dans l’industrie musicale, les relations presse sont un must.

Pour autant, tout le monde n’a pas forcément le budget nécessaire pour faire appel à une agence de communication spécialisée dans la musique ou à un attaché de presse freelance, surtout quand on débute.

La vérité est que dans tous les cas un attaché de presse ou une agence de com’ ne pourra travailler avec vous et vous obtenir des résultats que si vous êtes capable dans un premier temps de générer un minimum de buzz en DIY.

En effet, peu importe le budget que vous investiriez et le prestige des partenaires auxquels vous feriez appel, si vous devez démarrer de zéro et que les médias (blogs, TVs, radios, presse écrite, influenceurs, etc.) vous ignorent totalement, les prestataires auront infiniment plus de mal à transformer vos €€€ en impressions.

Au contraire, si vous leur donnez un minimum de matière, ils pourront amplifier cela et non pas seulement se contenter de créer les fondations de votre communication.

Dans cet article, j’aimerais revenir avec vous sur quelques conseils essentiels que vous pouvez implémenter dans votre stratégie de communication pour attirer davantage l’attention des médias de vous-même.

1. Soignez votre storytelling

On ne le répétera jamais assez, mais si votre histoire et votre image de marque ne sont pas assez captivantes, alors vous aurez beaucoup de mal à fédérer les fans comme les médias, peu importe ce que vous avez à vendre : clip, album, tournée, etc.

Et pour cause, si vous prenez le temps de lire quelques blogs et médias dans lesquels vous seriez intéressés d’apparaître, vous vous rendrez compte que l’on se focalise davantage sur l’artiste et son histoire plutôt que sur le produit en lui-même, par exemple en évoquant des anecdotes, le message du projet musical, ses valeurs, ses influences, etc.

Ainsi, faites en sorte que votre histoire soit assez unique, cohérente et accrocheuse pour les médias.

2. Créez votre dossier de presse

Bien entendu, votre histoire ne suffit pas. À votre pitch, il faut adjoindre des visuels de qualité et de quoi faciliter la vie de votre interlocuteur (description détaillée, musique, vidéos, liens, presse, etc.).

Pour plus d’informations à ce sujet, je vous invite à consulter cet article traitant de votre dossier de presse.

Comme vous le verrez à la fin de celui-ci, vous pouvez par exemple dédier une page de votre site officiel à votre dossier de presse électronique, afin que les intéressés puissent accéder facilement à toutes les infos les plus pertinentes.

En prémâchant le travail pour les journalistes et les blogueurs, vous ne pourrez que rendre votre demande plus facile et plaisante à réaliser.

relation presse musique

3. Créez votre base de données

Devenir votre propre attaché de presse musique, c’est possible, mais il faut vous organiser un minimum. Et cela commence par maintenir votre base de données média à jour au fil de vos avancées.

Si vous n’en avez pas encore une, vous pouvez simplement utiliser Microsoft Excel ou le service en ligne Google Docs pour ne rien oublier et ne pas perdre bêtement des opportunités.

Voici quelques informations que vous pourriez inclure :

  • Nom du média
  • Type de média
  • Niche concernée
  • URL du site du média
  • URLs des réseaux sociaux du média
  • Nom du contact
  • Rôle du contact
  • Adresse email du contact
  • Numéro de téléphone du contact
  • Date du dernier échange
  • Avancement
  • Commentaires

Avoir une bonne base de données à jour vous économise énormément de temps et d’argent, en plus de vous obliger à cibler au mieux votre campagne de RP. Où trouver des contacts ? Google, Twitter, Hype Machine et Submit Hub sont vos amis.

4. Demandez

Je suis conscient du fait que tout cela puisse paraître assez laborieux.

Mais il faut bien avoir en tête que prendre la peine de faire tout cela et demander à un média s’il accepterait de parler de vous équivaut à faire la moitié du chemin qui vous mènerait à plus de notoriété, de crédibilité et de fans ciblés.

Les blogs musicaux, la presse locale, les Youtubeurs sont constamment à la recherche de contenus neufs et pertinents pour leur audience.

Ainsi, si vous avez des photos de qualité et un dossier de presse à jour, vous avez tout à gagner à tenter votre chance pour promouvoir votre actu du moment. Du moment que vous vous y prenez assez tôt (au moins 8 semaines avant).

C’est certain que vous aurez des rejets, mais si vous apprenez à les accepter alors à terme vous avancerez plus vite grâce à cet outil.

5. Allez à l’essentiel

Comme vous devez le savoir, les journalistes et les blogueurs sont submergés par les demandes. Ainsi, si vous voulez leur faire plaisir, commencez par limiter votre pitch à seulement quelques phrases (2/3 + les liens) bien construites et qui vont droit au but : quoi, quand, où, qui, comment et pourquoi.

Parler brièvement de votre histoire, de ce qui rend votre projet musical unique et de ce que vous proposez à ce média pour intéresser son audience.

Ce n’est pas ici qu’il faut raconter toute votre biographie. Si le journaliste veut en savoir davantage, il ira voir sur Internet ou bien il entamera la conversation avec vous.

Ne lui faites pas perdre son temps et vous aurez bien plus de chances que votre mail n’arrive pas dans la corbeille.

attache de presse musical

6. Donnez-leur ce qu’ils veulent

Si vos prises de contact peinent à donner quoi que ce soit de concret, essayez de vous mettre davantage à la place de vos interlocuteurs. Pour la plupart, ils ont :

  • Des deadlines serrées
  • Des préférences au niveau des visuels, du texte et de la musique
  • Des horaires et des jours de la semaine plus propices que d’autres aux demandes
  • Des attentes concernant le contenu à partager dans leur média

En tenant compte de tout cela et au fur et à mesure que vous gagnerez en expérience, vous comprendrez mieux comment interagir avec ces médias.

Votre but n’est pas de faire votre promo, mais de proposer une brève à un média ciblé.

C’est d’ailleurs pour cela que vous devez soigner le ciblage des médias et le leur démontrer en personnalisant un maximum les emails que vous envoyez, comme je l’évoque dans cet article à lire absolument sur les blogs musicaux et les influenceurs.

En effet, je vous invite à envoyer vos emails individuellement, en mentionnant le nom de votre interlocuteur, l’intérêt que le média pourrait avoir pour votre histoire et pourquoi cela pourrait intéresser son audience.

Par ailleurs, rappelez-vous lors de votre pitch que vous avez le pouvoir d’offrir une exclu, plutôt que d’envoyer à tout le monde la même info et le même contenu.

En proposant une exclu, les médias seront bien plus intéressés, car ils seront mis en avant auprès de votre fanbase, par rapport à leurs concurrents. En somme, ils recevront directement depuis vos réseaux sociaux (et autres) un trafic important de visiteurs curieux.

Ainsi, si vous avez une grosse annonce à faire, n’hésitez pas à donner à un média l’exclu, qu’elle soit temporaire (quelques jours) ou non.

7. Restez en contact

On ne va pas parler une nouvelle fois de la nécessité de relancer vos interlocuteurs si après un certain temps vous n’obtenez pas de réponse.

Ici, je préfère revenir sur ce que vous devriez faire si au contraire un média parle de vous.

Si un blogueur ou un journaliste prend le temps de créer un contenu pour parler de votre histoire et de votre actualité, la moindre des choses est de le remercier et de partager en retour ledit contenu sur vos réseaux sociaux et sur votre site officiel.

Mais ce n’est pas tout, car ça serait vraiment dommage d’en rester là.

De temps en temps, je vous invite à contacter les blogueurs et les journalistes acquis à votre cause, non pas pour obtenir immédiatement davantage de promo, mais simplement pour préserver cette relation.

En commentant ses derniers travaux en public ou en privé, en partageant son contenu et en construisant une relation sincère, vous pourrez être sûr qu’une fois que vous aurez besoin de cette personne, elle sera bien plus susceptible de vous aider.

Évidemment, faites cela intelligemment, ne harcelez pas vos interlocuteurs (retweets, partages, commentaires, likes sur tous leurs posts), mais tâchez de les contacter au moins une fois tous les deux mois pour qu’ils vous gardent dans leur esprit.

Conclusion

Apprendre les subtilités du métier d’attaché de presse musique demande des années d’expérience.

Cependant, si vous démarrez dans la musique, rien ne vous empêche de démarcher des médias locaux ou des influenceurs émergents sur le web, plutôt que de viser tout de suite trop haut.

Contrairement aux services d’un community manager, je vous recommande de faire appel à un attaché de presse une fois que votre budget vous le permet et que votre projet musical est un minimum en mouvement.

Mais pour commencer, allez-y en DIY et visez votre niche musicale.

Musicalement,

Guillaume de Marketing Musical